Lutte contre le terrorisme : Nicolas Sarkozy met fin à l'unité nationale

le
0

Alors que Manuel Valls a évoqué un "apartheid territorial, social, ethnique" en France, Nicolas Sarkozy dénonce "une faute". L'unité nationale, en vigueur depuis les attentats de Paris, s'en trouve fragilisée. La politique est-elle en train de reprendre ses droits ? Pour en parler autour de Roselyne Febvre : Claude Posternak et Henri Vernet.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant