Lutte contre le terrorisme : la coopération européenne en marche

le
0
Lutte contre le terrorisme : la coopération européenne en marche
Lutte contre le terrorisme : la coopération européenne en marche

Face à la menace terroriste, les Européens cherchent un terrain d'entente. Après les attentats meurtriers de Paris et la vaste opération anti-jihadistes en fin de semaine dernière en Belgique, les ministres européens des Affaires étrangères se sont retrouvés ce lundi à Bruxelles. Au menu de cette réunion : l'amélioration de la coopération avec les pays arabes, le renforcement des contrôles aux frontières de l'espace Schengen, la lutte contre le trafic d'armes ou encore, la création d'un registre commun des passagers aériens (PNR). 

Fabius pour l'adoption du fichier commun des passagers aériens

Juste avant la réunion, Laurent Fabius a appelé de ses v½ux la mise en place du PNR, (le Passenger name record), un fichier commun des passagers aériens. Ce registre permettrait aux Etats européens d'échanger les données personnelles des voyageurs aériens et de les croiser, avant leur entrée sur le territoire européen, avec des bases de données de personnes dangereuses.

«Le PNR est bloqué au Parlement européen. Nous espérons, compte tenu de ce qui s'est passé en France, en Belgique et ailleurs, que le Parlement européen va comprendre qu'il faut débloquer ce PNR» a déclaré le chef de la diplomatie française sur France 2. Son homologue belge, Didier Reynders, a lui aussi plaidé pour «plus d'échange d'informations (...) pour suivre à la trace l'ensemble des combattants étrangers».

Le PNR, un dispositif dans les tuyaux

Au niveau institutionnel, une directive sur le registre de noms de passagers (PNR) existe depuis 2011, mais elle est bloquée. Le Parlement européen exige d'abord l'adoption d'une législation européenne sur la protection des données. Une quinzaine de pays européens se sont toutefois déjà dotés de systèmes nationaux. Manuel Valls a d'ailleurs annoncé la semaine dernière que la France allait mettre en place, au plus tard en septembre, une plateforme recensant les noms des passagers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant