Lundi de Pentecôte : la CFTC «couvre» les salariés qui resteront chez eux

le
9
Lundi de Pentecôte : la CFTC «couvre» les salariés qui resteront chez eux
Lundi de Pentecôte : la CFTC «couvre» les salariés qui resteront chez eux

Voilà un mot d'excuse en béton pour tous les salariés qui refusent de travailler lors des prochains jours fériés. Et il est signé par la CFTC. La Confédération française des travailleurs chrétiens annonce ce lundi qu'elle lance un mot d'ordre de grève afin de protéger de toute sanction les salariés qui seraient «obligés» de travailler le lundi 20 mai (Pentecôte), mais aussi le mercredi 8 mai (victoire de 1945) et le jeudi 9 mai (Ascension).

«Certaines entreprises obligent leurs employés sous prétexte de journée dite de solidarité à venir travailler à une des ces trois dates. La CFTC couvre par un mot d'ordre de grève nationale tout salarié qui, hors des légitimes obligations de service public, n'irait pas travailler en ces jours de repos consacrés à la vie familiale, personnelle, associative ou spirituelle», indique le syndicat.

«Injuste et discriminatoire»

Pour Joseph Thouvenel, vice-président du syndicat chrétien, cette journée de travail non rémunérée, instaurée en 2004 pour financer la prise en charge des personnes âgées et handicapées, est «injuste et discriminatoire». «Nous appelons ceux qui sont aujourd'hui au gouvernement à être cohérents avec la position affichée lorsqu'ils étaient dans l'opposition, et s'opposaient au fait d'obliger les salariés à travailler sans être rémunérés», a déclaré Joseph Thouvenel.

La journée de solidarité rapporte plus de 2 Mds? par an

Depuis 2008, les entreprises peuvent choisir librement la date consacrée à cette journée de solidarité, et ne sont plus contraintes de faire travailler leurs salariés le lundi de Pentecôte, comme prévu initialement. Certaines entreprises suppriment un jour de congé ou de RTT, d'autres font le choix d'offrir cette journée à leurs salariés. Mais toutes s'acquittent d'une cotisation reversée à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). La journée de solidarité a rapporté 2,33 Mds? en 2011.

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guyguy18 le mardi 7 mai 2013 à 09:03

    Ils vont appeler cela une journée d'ACTION.

  • s.boyer le mardi 7 mai 2013 à 06:53

    1- 'journee de solidarite' n'est rien de plus qu'un impot supplementaire... et toujours sur le dos des salaries. 2- je ne sais pas qd les syndicats francais vont toucher le fonds... j espere que la on s'approche... Comment peuvent ils justifier qu'organiser l'absenteisme dans les entreprises est un comportement responsable????????

  • jf2007 le mardi 7 mai 2013 à 05:36

    je déplore ke manque de dissernement de certaines personnes sur ce forum

  • elodiem le mardi 7 mai 2013 à 02:21

    syndicat au-dessus des lois .. lamentable

  • lopez69 le lundi 6 mai 2013 à 22:44

    Bientôt une année de solidarité lorsque les banksters feront main basse sur les comptes avec l'assentiment des politiques, comme à Chypre.

  • malice71 le lundi 6 mai 2013 à 22:31

    belle initiative déjà que les fénéants pullulent alors vive la semaine à 2 jours

  • titide le lundi 6 mai 2013 à 22:18

    dans notre pays en difficulté tous les jours feriés devraient etre supprimés.cela permettrait se sauver aussi la sécu.

  • M4035381 le lundi 6 mai 2013 à 21:18

    Bouh les mauvais salariés bouh, les patrons sont tellement compétant et humble face au travail http://www.rtl.be/info/economie/belgique/993132/dexia-un-parachute-dore-a-1-7-million-d-euros-pour-pierre-mariani

  • cguintar le lundi 6 mai 2013 à 21:11

    Mais au fait que deviennent les recettes de cette journée dite solidarité pour les vieux???UN VRAI FLOU autour de cette journée...UN RIDEAU DE FUMEE sur les distributions ??????à fond perdu???