Lula refuse d'extrader Cesare Battisti vers l'Italie

le
0
Le chef d'Etat brésilien a refusé vendredi d'extrader l'ex-activiste d'extrême gauche vers l'Italie, où il est accusé de quatre meurtres commis dans les années 70. Une décision que Rome qualifie de «gravement offensante».

C'était certainement sa dernière décision en tant que président du Brésil. Vendredi, à quelques heures de quitter le pouvoir au profit de Dilma Rousseff, Lula a refusé d'extrader l'ex-activiste d'extrême gauche italien Cesare Battisti, accusé d'avoir commis quatre meurtres dans les années soixante-dix. Le procureur général de la République, Luis Inacio Lucenan, avait remis jeudi un rapport au président, à sa demande, pour lui permettre de fonder juridiquement sa décision. Dans un communiqué, le gouvernement brésilien indique que cette décision a été prise «sur la base du traité d'extradition entre le Brésil et l'Italie».

En novembre 2009, la Cour suprême du Brésil s'était pourtant prononcée pour l'extradition de Battisti, ancien membre des «Prolétaires armés pour le communisme» que la justice italienne a condamné par contumace à la perpétuité pour son implication dans des homicides commis durant «les années de plomb», en 1978 et 1979. La décisio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant