Lukaku, c'est l'histoire d'un tank

le
0
Lukaku, c'est l'histoire d'un tank
Lukaku, c'est l'histoire d'un tank

Seize ans, un physique singulier et un pays qui n'avait de regard que pour lui. C'était il y a encore quelques années, à Bruxelles. Romelu Lukaku était un génie couvé par tout un club, Anderlecht. Retour sur l'éclosion d'un précoce.

La prise ne dure qu'une minute. Une minute et une seconde exactement. C'est une sortie scolaire. On y voit les jeunes de l'institut bruxellois Saint-Guidon, un établissement qui prend en charge les sportifs de haut niveau en Belgique, en voyage à Londres. Ce jour-là, ils sont dans le quartier de Fulham, dans les tribunes de Stamford Bridge, le stade des Blues de Chelsea. À l'écran, un gosse de 16 ans, déjà imposant physiquement, semble ému et lâche ces mots : "Quel stade ! Si un jour dans ma vie je devais pleurer, ce serait le jour où je jouerais ici. J'aime Chelsea." L'un de ses accompagnateurs s'approche de lui, et le rattrape pour continuer la visite. Il lui demande : "Romelu, tu rêves ?" Sous sa casquette, le gamin l'affirme : "Rêver ? Je ne rêve pas. Je jouerai ici un jour. J'en suis sûr."

L'épisode est un extrait d'un documentaire coupé en plusieurs épisodes autour du destin d'un seul homme. De School Van Lukaku (L'école de Lukaku, ndlr) suit la carrière d'un jeune joueur du mythique club belge Anderlecht. Il s'appelle Romelu Lukaku. "C'est vraiment du pur hasard que ça soit tombé sur Romelu. Sans le savoir, la chaîne avait trouvé le bon client, celui qui allait percer. À l'été 2009, on en avait parlé avec son agent et tout avait été mis en place pour ce suivi quasiment au quotidien. L'idée pour la chaîne était de rendre compte de l'adaptation sport de haut niveau et scolarité, le tout avec une dimension multiculturelle. C'est devenu un phénomène", se rappelle son entraîneur de l'époque, Ariël Jacobs.

Lukaku, fils de Roger


Il avait six ans. La première licence, à Boom, dans la province d'Anvers. Là où le père, Roger, a lancé sa carrière de footballeur. C'était en 1990. Roger Lukaku réalisera ensuite la quasi-intégralité de sa carrière en Belgique, à l'exception d'une expérience en Turquie. De son côté, Adolphine Lukaku enchaîne les petits boulots. La mère s'occupe de ses deux fils : Romelu, le gamin qui "cassait des poussettes à cause de son physique imposant", et Jordan, aujourd'hui défenseur au KV Ostende et tout récent international A avec les Diables rouges. En 2010, dans un entretien donné à Agence Sport, Adolphine se souvenait des premiers pas de Romelu dans le football : "Lorsqu'il avait sept ans et qu'il venait de commencer le foot à Boom,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant