Luiz Gustavo s'est-il remis du 1-7 face à l'Allemagne ?

le
0
Luiz Gustavo s'est-il remis du 1-7 face à l'Allemagne ?
Luiz Gustavo s'est-il remis du 1-7 face à l'Allemagne ?

L'Olympique de Marseille vient de signer Luiz Gustavo en provenance de Wolfsburg pour renforcer son milieu de terrain. Un homme de Bundesliga traumatisé par ses propres amis lors de la Coupe du monde au Brésil.

Après 90 minutes de pure torture, Luiz Gustavo s'effondre sur la pelouse, sur le dos, bras écartés, yeux fermés. Comme ses partenaires, il est vidé physiquement et surtout moralement. Détruit. Meurtri. Peut-être même un peu plus que ses coéquipiers, car encore plus qu'eux, il s'est noyé au milieu de terrain avec son compère Fernandinho. Sauf que contrairement à lui, il n'a pas pu s'échapper à la mi-temps - le Citizen a été remplacé par Paulinho. Non, Luiz Gustavo a été contraint de se perdre sur le pré pendant l'intégralité du match, face au trio infernal composé de Toni Kroos, Sami Khedira et Bastian Schweinsteiger. Et comme si cela ne suffisait pas, Scolari lui a confié la tâche supplémentaire de couvrir les montées de Marcelo côté gauche. Trop de tâches pour un seul homme, et un naufrage historique en demi-finale de Coupe du monde. Luiz Gustavo et les siens viennent de prendre 7-1 par l'Allemagne devant leur propre public.


Un traumatisme


Forcément, le milieu de Wolfsburg fait partie des Brésiliens les plus touchés. Sur la pelouse, il se relève après de longues minutes allongées sur le dos. Enfin, c'est un bien grand mot de dire qu'il se relève, puisqu'il se met d'abord à genoux. En grand croyant qu'il est, il se met à prier.



Peut-être pour que ça n'arrive plus jamais, plus sûrement pour qu'on lui pardonne. Deux jours plus tard, le 10 juillet, il se livre sur son compte Facebook. La pilule est encore loin d'être passée. " Nous savons que nous sommes 23 visages marqués à vie par cette défaite. À tort ou à raison, nous devons rester humbles et reconnaître nos erreurs, nos responsabilités et savoir vivre avec les critiques. À partir de maintenant, elles feront partie de nos vies. (...) Le poids est très grand, je n'ai même pas la force de regarder une autre personne dans les yeux ", écrit-il. Cela fait maintenant trois ans que le drame s'est produit. Et en trois années, Luiz Gustavo en a fait du chemin. Un chemin sinueux entre glissade dans l'oubli et promesse de ne plus jamais se laisser faire par des Allemands.

Recordman

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant