Lufthansa échange croissance et emploi contre baisse des coûts

le
0

BERLIN (Reuters) - Lufthansa a établi un plan de croissance de la flotte et de ses effectifs en échange de réductions de coûts par ailleurs, tentant ainsi de désamorcer un long conflit avec ses pilotes.

La compagnie aérienne allemande veut réduire ses charges et développer le bas tarif pour concurrencer des compagnies low cost telles que Ryanair et EasyJet ou les nouvelles concurrentes que sont Emirates et Turkish Airlines.

Le plan de cinq ans soumis au personnel concerne Lufthansa et la filiale à bas tarif Germanwings. Il prévoit de porter la flotte stationnée à Francfort et Munich de 313 à 340 appareils d'ici 2020, tandis que les effectifs de Lufthansa Passage, soit 33.500 salariés, augmenteraient de 1.800 postes.

"Nous savons que nous ne pouvons dans l'immédiat combler l'écart de coût avec des concurrents tels qu'EasyJet et Turkish Airlines", a déclaré Karl Ulrich Garnadt, membre du directoire de Lufthansa dans un communiqué. "Mais nous devons trouver le moyen d'adapter notre structure de coûts en conséquence".

Le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit (VC) a organisé 10 grèves l'an passé ainsi qu'un débrayage de deux jours chez Germanwings ce mois-ci pour protester contre une nouvelle grille des retraites. Il est également contre le développement du bas tarif, craignant une baisse des salaires et des conditions de travail dégradées, ainsi qu'une diminution des postes à la Lufthansa proprement dite.

Le syndicat du personnel de bord UFO a accepté de ne pas recourir à la grève dans les mois qui viennent et a entamé le dialogue avec la direction. Le syndicat VC n'a pas pris un tel engagement.

(Victoria Bryan, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant