Lufthansa compte toujours verser un dividende en 2016

le
0
    BERLIN, 2 août (Reuters) - Lufthansa  LHAG.DE  a dit mardi 
compter toujours verser un dividende au titre de 2016, en dépit 
de son avertissement sur résultats d'il y a deux semaines. 
    La compagnie allemande avait le 20 juillet mis en avant une 
baisse significative des réservations liée "aux attaques 
terroristes en Europe et à une plus grande incertitude politique 
et économique" pour justifier la révision de ses objectifs et de 
ses projets de développement pour cette année.   
    Elle table désormais sur un résultat avant intérêts et 
impôts (Ebit) inférieur à celui de l'an dernier, qui s'était 
monté à un peu plus de 1,8 milliard d'euros. 
    "On n'a aucune visibilité sur les réservations", a admis 
mardi la directrice financière, Simone Menne, après la 
publication des résultats du deuxième trimestre. 
    La compagnie allemande entend en conséquence accentuer ses 
efforts de réduction de coûts. Hors carburant et effet de 
change, ses coûts unitaires ont diminué de 1,3% au premier 
semestre et elle vise une baisse de 2 à 3% au deuxième semestre. 
    "Nous nous attendons à la poursuite de pressions élevées sur 
les prix (...), ce qui nous oblige à accentuer encore nos 
mesures d'efficience", déclare le président du directoire 
Carsten Spohr dans un communiqué. 
    Le groupe a négocié de nouveaux accords salariaux avec son 
personnel navigant et poursuit des négociations avec ses 
pilotes. 
    Il table notamment sur une baisse des coûts liés aux 
retraites qui lui permettrait de maintenir son dividende. 
    "Nos principaux indicateurs de performance montrent qu'il 
devrait être techniquement possible de faire un versement", a 
déclaré Simone Menne, tout en ajoutant que la décision finale 
revenait au conseil de surveillance. 
    Carsten Spohr, en présentant les résultats aux analystes, 
n'a pas exclu non plus de différer des livraisons d'avions. La 
compagnie doit en principe prendre livraison de 52 appareils 
cette année et d'une quarantaine l'an prochain. 
    "En ce moment, ce n'est pas un problème pour Airbus si on 
leur demande de reporter un A320neo ou un A350", a-t-il dit. 
    L'action Lufthansa perd 3,08% à 10,40 euros vers 9h40 GMT à 
la Bourse de Francfort. 
 
 (Victoria Bryan, Véronique Tison pour le service français)) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant