Lucienne, 81 ans, vous explique comment déclarer vos impôts en ligne

le
0

La mamie déjantée qui officie déjà sur Canal+ et Virgin Radio a signé un contrat avec la direction générale des finances publiques pour être sa nouvelle mascotte. Deux vidéos sont diffusées à partir de ce mardi sur les réseaux sociaux.

«Et maintenant, je déclare mes revenus. Un, deux, trois clics, c'est facile!» Lucienne, 81 ans, est la nouvelle mascotte de la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Elle a tourné un spot vidéo pour encourager les contribuables français à déclarer leurs impôts en ligne, qui est diffusé sur les réseaux sociaux à partir de ce mardi. Elle y explique, étape par étape et sur un ton bien à elle, comment s'inscrire sur le site des impôts et renseigner sa télédéclaration.

Pourquoi Bercy, peu habitué à l'humour, a-t-il choisi Lucienne pour cette nouvelle campagne? «Beaucoup de Français ne perçoivent pas le côté simple, pratique et utile de la télédéclaration, explique Hervé Brasselet de l'agence de communication Parties prenantes qui a imaginé la campagne. Nous devions trouver une personne incarnant le Français moyen qui ne veut pas se prendre la tête avec ses impôts.» Lucienne, qui fait des apparitions récurrentes sur Canal+ et a rejoint à l'automne la matinale de Virgin Radio, suscite un élan de sympathie au sein du grand public sur lequel la DGFIP espère capitaliser. «Elle parle à la fois aux jeunes, qui la connaissent déjà, aux 35-60 ans qui apprécient son humour et aux personnes âgées qui se reconnaissent en elle», se réjouit Hervé Brasselet.

Un deuxième clip concernant les autres services en ligne de la DGFIP, toujours avec Lucienne, est également lancé ce mardi. Un spot radio, cette fois sans la nouvelle mascotte et au ton résolument plus sérieux, doit aussi être diffusé sur les radios locales et nationales. Objectif pour Bercy: dépasser les 13,6 millions de télédéclarants atteints l'année dernière. Cela permet d'économiser plus de 200 tonnes de papier et de l'argent public. Restrictions budgétaires obligent, la campagne a d'ailleurs vu son budget réduit au strict minimum, à peine quelques milliers d'euros. Suffisant pour faire le buzz.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant