Luca Toni le zébré

le
0
Luca Toni le zébré
Luca Toni le zébré

Ce ne sont pas ses plus belles années. Loin de là. Le temps des vingt buts par saison, des doublés en Coupe du monde est alors révolu. Mais comme partout où il est passé, Luca Toni va tout de même laisser sa trace à Turin.

"Après tant d'années passées à jouer au football, 22 en tant que professionnel, je pense qu'il est temps pour moi de dire au revoir. Nous avons connu une saison horrible. Mentalement, je pense que je suis à bout. Dimanche sera mon dernier match professionnel. Contre la Juve." À 38 ans, la gorge nouée, Luca Toni ne sourit plus vraiment. Pas de main agitée autour de son oreille non plus. Luca est fatigué, lessivé. Cette dernière saison a eu raison de lui. Et il souhaite donc mettre un terme à sa carrière le soir de la 37e journée. Devant ses derniers supporters. Et face à la Juve. Un club dans lequel il n'a jamais vraiment fait son trou, mais pour lequel il a toujours eu beaucoup d'estime : "J'aurais aimé faire plus parce que je n'ai presque rien fait. J'y serais resté volontiers."

Diesel


Luca Toni est un retardataire. Il l'a toujours été. Qu'importe son âge élevé, le temps qu'il lui faut pour s'adapter, il finit toujours par faire son trou. Et le Bayern, par l'intermédiaire de Karl-Heinz Rummenigge, peut en témoigner. Il lui a fallu quelques semaines, mais il a réussi à démontrer que l'attaquant italien pouvait bien s'exporter à l'étranger. Au moins un certain temps. Ça a duré presque trois ans au Bayern. Mais au cours de sa dernière saison, Luca est prêté à la Roma et est prié d'y rester : "Il n'a plus aucun avenir au Bayern, il faut être clair. Sa relation avec le club est rompue, et cela ne peut plus être réparé. C'est à lui et à son agent de trouver une solution en Italie." Il trouve alors refuge au Genoa, très peu de temps, et puis à la Juve, qui n'a pas peur de recruter vieux. Encore moins quand c'est gratuit.

Alors Luca pose ses valises à Turin en plein hiver. Passé trente balais, on croit, à tort, que c'est le dernier grand défi de sa carrière. Mais non. Il a encore quelques belles années devant lui. Et il peut déjà commencer par amener son expérience et son respect à la Juve. Car après une longue période de doute, la Vieille Dame essaye de retrouver de la stabilité à moindre coût. Luca Toni semble être l'homme de la situation. Surtout qu'il ne risque pas d'y bousculer l'ordre établi : "Encore aujourd'hui, j'ai une excellente relation avec les sénateurs." Seul problème : son corps. Et le 9 janvier, quand il entre sur le terrain, un…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant