Luca 1er de Bavière

le
0
Luca 1er de Bavière
Luca 1er de Bavière

En trois saisons, Luca Toni a laissé une belle empreinte sur le Bayern, même s'il a dû repartir la queue entre les jambes. En dehors de sa flopée de buts, Toni le fou a surtout été le meilleur compagnon de jeu de Franck Ribéry et l'homme qui a réveillé le Rekordmeister. Parce qu'il voulait toujours être le premier.

" Avec Luca Toni, nous avons fait un transfert incroyable. " Alors que le Bayern vient pratiquement de s'offrir un doublé Pokal-Bundesliga, Uli Honeß ne manque pas de souligner son propre coup de génie. En quelques jours, avant l'été 2008, le buteur italien a inscrit trois doublés décisifs dans la course aux trophées des Munichois. Les onze millions investis pendant le mercato estival précédent sont largement rentabilisés. Le dernier de ces doublés est en finale de coupe, contre Dortmund. Ce jour-là, Toni inscrit deux buts de renard, à deux mètres du but. Ce sont les deux buts parfaits, les deux nécessaires : celui du 1-0 dans le temps réglementaire, puis du 2-1 dans la prolongation. Avec lui, ce Bayern retrouve ainsi sa culture de la gagne, celle qui ne lui fait connaître qu'une seule place sinon rien : la première.

Youtube

Coup de foudre à Säbener Straße


En quête de renouveau offensif après une saison 2006/2007 manquée et pour compenser les départs de Claudio Pizarro – en fin de contrat – et Roy Makaay – de retour au pays –, le board du FCB se décide sur deux roublards : Miroslav Klose et Luca Toni. Les profils sont similaires, tous deux sont proches de la trentaine. Le duo est fait pour profiter des percées de Franck Ribéry, lui aussi nouveau venu sur les bords de l'Isar. Dès ses débuts, c'est de Luca Toni que l'Allianz Arena tombe amoureuse. Le grand Italien marque à chaque match. Le Hansa Rostock, le Werder, puis Hanovre encaissent. En tout, Luca Toni cumule 24 buts en 31 matchs de Buli, presque quarante sur l'ensemble des compétitions. Personne n'avait marqué autant pour une première saison en Buli. Mieux, il efface Gerd Müller en étant impliqué sur 26 ouvertures du score (16 buts et 10 passes dé). Les superlatifs d'Ottmar Hitzfeld sont forts, et évoquent Chapuisat et Riedle comme grands frères. " Avec sa taille et sa capacité de mouvement, c'est déjà phénoménal ce qu'il fait. " Plus que des propos, il suffit de se souvenir du match fou à Getafe pour comprendre comment Toni s'impose au Bayern. Lors de la prolongation, le FCB prend deux buts. Il reste cinq minutes à jouer. Il faut un miracle : Luca Toni sort de son trou et marque un but laid, mais précieux. À quelques secondes du coup de…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant