Luc Ferry : «C'est une prise de position raisonnable»

le
0
INTERVIEW - Pour Luc Ferry, philosophe et ancien ministre de la Jeunesse, de l'Éducation nationale et de la Recherche, la déclaration du pape aura un impact sur des pays d'Amérique latine, d'Amérique du Sud et d'Afrique.

LE FIGARO. -Cette prise de position du Pape sur le préservatif est-elle une révolution?

Luc Ferry. -C'est une avancée millimétrique et certainement pas théologique. Le Pape rejoint la position des évêques de France sur la question. Ces derniers avaient anticipé cette évolution depuis plus de dix ans. L'Église continue de défendre les mêmes principes. L'amour ne se développe de manière épanouissante que dans la fidélité. Le préservatif est toléré seulement quand on ne peut faire autrement. C'est le principe du «moins pire».

Cette déclaration aura-t-elle tout de même une portée importante?

C'est une prise de position raisonnable, mais ce n'est pas une avancée considérable. La déclaration du Pape n'aura aucun effet en France et ne changera rien dans les pays occidentaux. Cette déclaration est cependant une bonne chose pour des pays d'Amérique latine, d'Amérique du Sud et d'Afrique où elle pourra avoir un impact.

L'Église peut-elle évoluer sur d'autre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant