Luc Chatel veut rassurer sur la formation des enseignants

le
0
Le ministre de l'Éducation signale moins de 1% de stagiaires «repérés en difficulté».

«On peut avoir un doctorat et être incapable d'enseigner une addition ou d'apprendre à lire. La pédagogie, cela s'apprend, on oublie que ça nécessite des mois et des mois de formation», affirme cette débutante parisienne qui se dit «démunie» devant sa classe de CP à laquelle elle est censée apprendre à lire. Professeur des écoles stagiaire, elle essuie cette année les plâtres de la réforme de la formation des enseignants. Une réforme qui consiste à mettre plus tôt et pendant davantage d'heures les débutants devant les classes, après qu'ils aient réussi leur concours en juin. Auparavant, les apprentis enseignants bénéficiaient d'une formation théorique en alternance d'un an dans les IUFM. Mais la suppression de cette année de formation a permis de diminuer le nombre de postes d'enseignants dans le budget 2010.

Trois mois après l'entrée en vigueur de cette réforme, Luc Chatel tient cependant un discours rassurant. «Les indicateurs ne sont pas particulièr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant