Luc Chatel répond aux enseignants grévistes 

le
0
Le ministre maintient le projet de supprimer 14.000 postes d'enseignants pour 2012. Le mouvement a mobilisé 29% des professeurs du primaire et 22% du secondaire.

Le gouvernement a affiché sa fermeté, mardi, face à la grève et aux manifestations d'enseignants qui protestent contre les suppressions de postes. D'abord la grève qui concernait 29% des enseignants du primaire et 22% des professeurs du secondaire a moins mobilisé que l'an dernier, à la même période, selon les services du ministère. «Trois enseignants sur quatre ont travaillé aujourd'hui», préfère relever Luc Chatel, le ministre de l'Éducation nationale même si les syndicats affirment, dans l'habituelle guerre des chiffres qui les oppose au ministère, que la moitié de leurs troupes étaient en grève.

Les enseignants du privé ont manifesté coude-à-coude avec leurs alter ego du public. Selon leurs syndicats, il faut remonter à 1984 pour trouver une mobilisation d'envergure du privé contre le projet de loi de la gauche sur le passage de l'école privée au sein du service public d'enseignement. Cette première grève réunissant tous les syndicats du privé et du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant