Lubitz avait informé ses instructeurs de ses problèmes

le
1

BERLIN, 31 mars (Reuters) - Le copilote de Germanwings soupçonné d'avoir délibérément provoqué l'accident d'avion qui a fait 150 morts la semaine dernière dans les Alpes-de-Haute-Provence avait informé le personnel de l'école de pilotage de la Lufthansa où il était formé qu'il avait souffert d'une grave dépression. La direction de la compagnie allemande disait jusqu'ici ne rien savoir des problèmes psychologiques d'Andreas Lubitz, qu'elle jugeait tout à fait apte à exercer. La Lufthansa a seulement fait savoir que le jeune homme avait interrompu sa formation pendant plusieurs mois et que les tests médicaux auxquels il a été soumis par la suite avaient été positifs. Lorsqu'il a repris sa formation en 2009, il a transmis à ses instructeurs par courrier électronique des documents montrant qu'il avait traversé "un épisode dépressif grave", a annoncé mardi la compagnie à l'issue d'une enquête interne. Le courrier et d'autres documents, ajoute-t-elle, ont été remis au parquet de Düsseldorf, qui avait indiqué la veille qu'Andreas Lubitz avait été soigné pour des tendances suicidaires avant d'obtenir sa licence de pilote. Un arrêt maladie déchiré, délivré pour le jour du drame, a par ailleurs été retrouvé à son domicile. Germanwings dit n'avoir reçu aucun arrêt maladie concernant Lubitz pour ce jour-là. (Victoria Bryan, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le mardi 31 mar 2015 à 20:41

    Et donc, on y arrive, Lufthansa (ou GW), savait ... Grave responsabilité !