Lubitz aurait caché à des médecins qu'il continuait à piloter

le
0

BERLIN, 2 avril (Reuters) - Andreas Lubitz, le copilote de Germanwings soupçonné d'avoir délibérément provoqué l'accident d'avion qui a fait 150 morts la semaine dernière dans les Alpes françaises, a menti à des médecins en leur assurant être en arrêt maladie alors qu'il continuait à travailler, rapporte jeudi le quotidien Bild. Andreas Lubitz, qui a notamment consulté des médecins pour des problèmes de vue, leur a précisé sa profession et a même parfois cité le nom de son employeur, mais il a dissimulé le fait qu'il continuait à travailler, selon le quotidien allemand, qui cite des sources proches de l'enquête. Des documents en possession des enquêteurs montrent en outre qu'il a été impliqué dans un accident de voiture survenu à la fin de l'année dernière. L'ouverture de l'airbag lui aurait valu un traumatisme et des problèmes de vue. Il a indiqué aux médecins qu'il suivait des traitements contre la dépression, l'anxiété et les crises d'angoisse, poursuit Bild, précisant qu'il prenait un antidépresseur et du Lorazepam, un anxiolytique. La Lufthansa LHAG.DE , maison mère de Germanwings, a reconnu mardi qu'Andreas Lubitz avait informé en 2009 le personnel de l'école de pilotage de la compagnie où il était formé qu'il avait souffert d'une grave dépression. ID:nL6N0WX5NC (Caroline Copley, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant