LSE et Deutsche Börse assurent que leur fusion est en bonne voie

le
0
    LONDRES/FRANCFORT, 27 avril (Reuters) - London Stock 
Exchange Group  LSE.L  (LSE) et Deutsche Börse  DB1Gn.DE  ont 
déclaré mercredi que leur projet de fusion était en bonne voie 
et continuait de réunir des soutiens en dépit des risques liés 
au référendum du juin sur l'avenir du Royaume-Uni au sein de 
l'Union européenne.  
    Les deux opérateurs boursiers ont présenté en mars leur 
projet de mariage, une opération à 27 milliards d'euros qui vise 
à créer un acteur européen capable de rivaliser avec les 
principaux opérateurs de marché américains.  
    Ils s'emploient depuis à mener à bien les démarches 
nécessaires pour obtenir toutes les autorisations nécessaires.  
    "Nous avons reçu le soutien de différentes parties prenantes 
sur le fait que la fusion est la bonne démarche, une démarche 
qui bénéficie aux entreprises, aux clients et aux actionnaires 
et qui, dans le même temps, renforce les centres financiers de 
Francfort et Londres", a déclaré dans un communiqué le président 
du directoire du groupe allemand, Carsten Kengeter.  
    Le LSE avait auparavant déclaré que le projet de fusion ne 
serait remis en cause ni par les autorités concernées ni par un 
Brexit, une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE. 
    Certains analystes ont des doutes sur la capacité des deux 
groupes à obtenir l'aval des autorités concernées en raison du 
poids que détiendrait le nouvel ensemble sur le marché de la 
compensation de produits dérivés.  
    "Nous ne nous embarquerions pas dans une fusion si nous 
pensions qu'il y aurait des problèmes", a dit le président de 
LSE Group, Donald Brydon, en réponse à une question lors de 
l'assemblée générale annuelle du groupe.  
    Interrogé sur la possibilité qu'un Brexit remette en cause 
le projet de fusion avec Deutsche Börse, il a répondu: "Non". 
    Il a précisé prévoir que la fusion soit menée à bien d'ici 
la fin de cette année ou le début 2017. 
    Alors que le groupe américain Intercontinental Exchange 
 ICE.N  a déclaré en mars envisager une contre-offre sur LSE 
Group, son nom n'a pas été cité lors de l'AG du britannique 
mercredi.   
    LSE Group doit tenir dans les semaines à venir une assemblée 
extraordinaire appelée à se prononcer sur le projet de fusion. 
ICE devrait présenter une éventuelle contre-offre une semaine au 
moins avant cette assemblée.  
     
 
 (Noor Zainab Hussain et Jonathan Gould; Marc Angrand pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant