LSE: bonne année 2015, discussions avec Deutsche Boerse.

le
0

(CercleFinance.com) - Bonne année 2015 pour le London Stock Exchange (LSE), l'opérateur historique de la Bourse de Londres, qui a terminé son dernier exercice sur un résultat net part du groupe de 328,3 millions de livres sterling (94,6 pence par action en données publiées, 129,4 pence par action en données ajustées), soit 2,7 fois plus qu'en 2014. Le LSE confirme aussi qu'il discute de l'éventuelle “fusion entre égaux” proposée par Deutsche Boerse. Pas de nouvelle, en revanche, d'une éventuelle contre-proposition de l'ICE américain.

Le montant du dividende global pour 2015 qui sera proposé à la prochaine AG sera ainsi fortement relevé de 20%, à 36 pence par action.

Le volume d'affaires a en effet été soutenu l'an dernier par les opérations sur les marchés primaires et secondaires, sans oublier la contribution des services de diffusion de cours et surtout celle de Russell (près d'un milliard de CA), le promoteur d'indices américain dont le rachat, moyennant 2,7 milliards de dollars, avait été annoncé mi 2014. De ce fait, le CA de 2,3 milliards de sterlings a décollé en données publiées de 78%, mais seulement de 2% à périmètre et changes comparables.

Les charges d'exploiration restant maîtrisées (- 1% en données organiques, à 1,05 milliard de sterlings), le rop courant a bondit de près de 85% à 336,1 millions. En outre, le montant de l'imposition s'est tassé d'environ 6% à 48,1 millions.

Commentant ces comptes, le directeur général Xavier Rolet a notamment déclaré que 'la croissance de FTSE Russell, notre division d'indices mondiaux, a été forte, et les synergies ont été au rendez-vous'.

M. Rolet revient aussi sur les projets de rapprochement : Deutsche Boerse a en effet proposé au LSE une 'fusion entre égaux' en titres à l'issue de laquelle les actionnaires de l'opérateur allemand seraient majoritaires au capital du nouveau groupe. M. Rolet confirme que les discussions se poursuivent à ce propos, et a indiqué qu'il 's'agissait d'une formidable opportunité de renforcer les deux entreprises via une opération qui structurerait le secteur, tout en créant un leader mondial des infrastructures de marché dont les clients et les actionnaires retireraient des avantages importants'. Bref, le LSE et Deutsche Boerse discutent toujours.

M. Rolet n'a en revanche pas mentionné d'autres approches, alors qu'Intercontinental Exchange (ICE), un des géants américains du secteur, a aussi fait savoir qu'il envisageait de déposer une offre sur le LSE. Sans suite à ce jour.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant