Loyers encadrés: «On impose trop aux propriétaires; je veux récupérer mon bien»

le
10

VOTRE AVIS - Paris s’y met, et nos internautes s’écharpent sur le sujet.

Attention: fausse bonne idée! Si l’on écoute nos internautes, l’encadrement des loyers, qui sera effectif à Paris dès août, est une très mauvaise piste pour débloquer les prix d’un marché locatif à la hausse depuis des années. Mais pourquoi? Qu’ils soient locataires ou «petits propriétaires», ils en débattent sans ambages.

«Quelle arnaque!, s’agace Kiwala xxxxx. Contre les bailleurs, d’abord, et particulièrement ceux qui ont tenu à proposer des biens de qualité, bien rénovés - donc... chèrement. On a acheté «au prix du marché», et rénové aux prix du marché aussi, et les charges et taxes, de même, ne cessent d’augmenter...» Beaucoup fustigent ce qu’ils estiment être une caricature idéologique des propriétaires: «Avant d’acheter, explique Nadia, j’ai été locataire pendant dix ans: c’est juste le fruit de notre travail. Il ne faut pas croire que seuls les riches y accèdent. Mais on impose tellement de contraintes que je n’attends que la fin du bail pour récupérer mon bien...» «Dans l’entre-deux-guerres, argumente Gérard Klein, le contrôle des loyers a abouti à une catastrophe immobilière. De même que la loi de 1948.» Avant de pointer ce qu’il juge être une incohérence: «Il est du reste assez surprenant, alors que la production de logements sociaux soit en panne alors que les financements à bas taux ne manquent pas.»

En effet, en guise de contre-proposition à l’encadrement, nos internautes dégainent un argument classique, notamment à droite: face à une demande trop forte, il faut augmenter l’offre. «Ce qui est rare et très convoité sera forcément cher, explique Dominique. Pour faire baisser les prix, il faut construire plus d’une part, et développer les transports en commun de l’autre, pour qu’habiter en dehors des grandes métropoles ne soit pas une galère. L’encadrement est une très mauvaise solution à un vrai problème.» Il est rejoint par jp30ans: «S’il y a pénurie de logements, vous aurez un problème, quelles que soient vos lois. Les choses iront bien mieux sans cette pénurie, loyers bloqués ou non.»

«700 euros pour 20 m² à Paris...»

Malgré tout, quelques internautes, qu’ils défendent ou non l’encadrement, veulent rappeler les loyers parfois exorbitants qui se pratiquent dans certaines villes de France. Oui, juge Soleil Håkansson, «c’est principalement dans les grandes villes, comme Paris ou Nantes, que les abus sont flagrants». Pour lui, «700 euros pour 20 mètres carrés à Paris, soit les deux tiers d’un smic, cela ne correspond en rien aux valeurs humanistes que notre république prétend défendre». Et cela n’arrive pas qu’à Paris: Thierry, lui, dit être «passé en dix ans de 560 à 880 euros en dix ans, dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg». «Il est juste que les prix de la construction et des rénovations ne soient pas surestimés, et cette mesure devait être faite, approuve Gilles.» Mais pour Cyril, l’encadrement des loyers, «une très bonne chose», doit néanmoins s’accompagner «d’une régulation, voire d’une baisse de la taxe d’habitation et foncière».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dekeran le mercredi 1 juil 2015 à 18:55

    La pierre est un placement pour mettre ses économies à l'abri de l'inflation, enfin c'était comme cela, mais depuis que la spéculation s'en est mélée tout devient irrationnel

  • gnapi le mercredi 1 juil 2015 à 18:53

    A part ça, des articles, ici même, signalent que l'immo repart, les acheteurs se font plus nombreux, etc. Par contre le nombre d'annonces sur selog er ou pap explosent en nombre. Il faut croire que le flux d'acheteurs n'arrivent pas à tarir l'offre.

  • pademaug le mercredi 1 juil 2015 à 14:54

    le communisme est en marche, passez a l'ouest avant qu'on ne vous mette (encore) plus de barrieres...

  • M2287803 le mercredi 1 juil 2015 à 14:19

    Si la renta d'un bien immo est trop faible et si l'actif pose trop de problèmes, vendez-le!Quant à augmenter l'offre à Paris...la bonne blague! Rien que dans l'immeuble en face de chez moi, 1 appart vacant depuis 2 ans, 2 apparts loués en airbnb (vides les 3/4 du temps)... L'offre potentielle ne manque pas.

  • frk987 le mercredi 1 juil 2015 à 13:28

    La faute uniquement aux propriétaires qui font rénover, c'est impossible de rentrer dans ses frais, l'écart entre un vrai taudis et un appartement convenable ne cesse de décroître, alors pourquoi investir ????

  • sangaris le mercredi 1 juil 2015 à 13:07

    Entre l'IR, la CSG, CRDS, 1% social et la TVA, l'état prend env. 75% du loyer. Avec les charges proprios, les assurances, les travaux copro, etc... louer devient une action caritative. Ce sera sans moi.

  • mpincon le mercredi 1 juil 2015 à 13:03

    Il faudrait être idiot pour devenir propriétaire - bailleur d'un logement d'habitation actuellement ! Rentabilité ridicule , avec pleins de problèmes .Des murs de boutiques ou des parkings en centre -ville sont un bien meilleur investisement immobilier .Appamée

  • M3182284 le mercredi 1 juil 2015 à 12:09

    Les français achètent en Espagne, au Portugal. La-bas les lois sont faites pour les investisseurs. Pas pour loger les poseurs de bombes aux familles nombreuses

  • gnapi le mercredi 1 juil 2015 à 12:08

    Ha bn vous les avez élus ... en 1948 au moins ils avaient l'excuse de n'être pas passé par la case choix "démocratique". Après forcément, vu le dogmatisme à l'œuvre, on peut pas s'imaginer faire beaucoup mieux que les erreurs du passé.

  • M4189758 le mercredi 1 juil 2015 à 12:02

    JPi - Ils ont fait les lois. Les normes bouffent les budgets à l'achat. Une location de 700 euros à Paris pour un 20 m2. Ce studio vaut 200000 euros. Cela nous fait 3,5 % brut de revenu. Ils ont fait les lois: entre les taxes, les impôts, les mauvais payeurs il reste au propriétaire 2% à peine + l'entretien: quand il peut. Vendre je peux pas trop de plus values et donc de taxes. Ils ont fait les lois!