Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants

le , mis à jour à 16:41
2
Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants
Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants

« L’augmentation du coût de la vie enfonce un peu plus à chaque rentrée les étudiants dans la précarité. » Le constat de l'Union nationale des étudiants de France (Unef), est clair : le coût de la vie étudiante connaît à la rentrée 2016 une nouvelle augmentation de 1,23 %. Elle était de 1,1% à la même période en 2015.

 

Le loyer et les transports sont les deux postes de dépenses les plus importants pour les étudiants, à Paris comme en province. Et le coût de la vie a augmenté dans la majorité des villes universitaires en France, selon l'enquête annuelle sur le coût de la vie publiée par le syndicat étudiant.

 

 

Le logement, première dépense pour les étudiants

 

Avec 55% du budget annuel consacré au logement, le loyer reste la charge la plus importante pour les étudiants et leur famille. Ce qui constitue un « frein important pour l'autonomie » selon l'Unef, qui dénonce des augmentations conséquentes dans plusieurs grandes villes de France.

 

« Plus de la moitié des villes universitaires voient les loyers des petites surfaces s'envoler, avec une hausse de 1,38% à Paris et de 0,5% pour le reste de la France », souligne l'étude. Six villes cumulent à la fois une augmentation des loyers et des transports : Paris, Bordeaux, Lyon, Orléans, Besançon et Nice.

 

C'est en région parisienne que le coût des logements de petites surfaces reste le plus élevé, avec un loyer moyen mensuel de 806 euros en 2016, contre 795 euros en 2015. Une augmentation imputée notamment, pour l'Unef, au « non respect de l'encadrement des loyers ». De son côté, Bordeaux est le plus mauvais élève de l'année, avec une hausse record (+4,7%).

 

 

Toulouse : 100 € par an pour les transports

 

Deuxième poste de dépense incontournable pour les étudiants français : les transports, dont les tarifs varient de manière importante selon les régions. L'étude de l'Unef ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.