Löwenstedt, le village allemand parti à la conquête du haut-débit

le
0
Löwenstedt, le village allemand parti à la conquête du haut-débit
Löwenstedt, le village allemand parti à la conquête du haut-débit

Trop loin, trop dispersé, trop peu peuplé, le petit village de Löwenstedt, au nord de l'Allemagne, n'intéressait aucun opérateur internet. Ses habitants ont donc décidé de prendre leur destin numérique en main et de se cotiser pour s'installer le haut-débit."Vraiment super", "sans comparaison". Dans le bureau de son entreprise de matériel agricole et de jardinage, Peter Kock ne se lasse pas de tester la vitesse d'internet sur son écran. Ce qu'il mettait presque deux heures à télécharger avec son ancien débit de 384 kilobits/seconde apparaît désormais en 30 secondes. Maintenant qu'il peut, grâce à ce débit 200 fois plus élevé, rapidement vérifier la disponibilité de pièces de rechange, "les clients en profitent aussi", raconte-t-il.Entre les éoliennes et les champs, à une trentaine de kilomètres de la frontière du Danemark, les maisons en brique aux jardins fleuris de Löwenstedt se déploient sur 200 hectares... pour seulement 640 habitants. Avec 22 kilomètres de câble nécessaire, "nous n'aurions jamais trouvé une entreprise nous connectant à la fibre optique", admet Holger Jensen, le maire de la commune.Ce constat fait dès 2009 avec 58 autres communes de Frise-du-Nord a fait naître l'idée de se regrouper pour mettre à contribution localités, entreprises et particuliers afin d'accéder à une modernité, trop souvent privilège des villes.Sur le mur du débarras de M. Kock, deux petits boîtiers blancs, d'où sortent des câbles jaunes reliés à sa box. Dessus est inscrit BBNG, du nom de la "société du réseau haut débit citoyen" créée en 2012 pour collecter les fonds et construire les réseaux de fibre optique. Aujourd'hui, l'entreprise de cinq employés a rassemblé plus de 2,5 millions d'euros de fonds propres grâce à 925 sociétaires, chacun ayant mis au minimum 1.000 euros au pot, explique Ute Gabriel-Boucsein, sa responsable.- Le luxe de la ville à la campagne -A ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant