Lourdes pertes pour les forces libyennes à Syrte

le
0
    TRIPOLI, 22 juin (Reuters) - La riposte de l'Etat islamique 
aux forces fidèles au gouvernement d'union nationale (GNA) 
lancées à l'assaut de Syrte a fait 36 morts et 150 blessés dans 
les rangs de celles-ci mardi, ce qui en fait l'une des journées 
les plus meurtrières depuis le début de l'offensive, il y a un 
mois, a annoncé un porte-parole. 
    "La résistance a été farouche et ils tirent avec tout ce 
qu'ils ont : mortiers, lances-roquettes et fusils. Ils ont peur 
d'être vaincus s'ils perdent encore du terrain", a déclaré 
Abdalla Benrassali au centre de presse de Misrata.  
    Les forces fidèles au GNA, composées en grande partie de 
"brigades" de Misrata, ont progressé rapidement fin mai à 
l'ouest de Syrte mais le centre-ville reste aux mains des 
djihadistes qui contre-attaquent depuis une semaine.  
    Elles ont toutefois annoncé mardi la prise d'une partie du 
quartier des "700", un secteur stratégique défendu par des 
tireurs embusqués sur les toits des immeubles.   
    Le GNA, formé dans le cadre de l'accord conclu en décembre 
sous l'égide des Nations unies, s'est installé fin mars à 
Tripoli mais l'administration concurrente, mise sur pied en 2014 
lorsque les miliciens de L'Aube libyenne se sont emparés de la 
capitale, ne reconnaît pas son autorité. Chacun des deux camps a 
promis de reprendre Syrte à l'EI. 
     
 
 (Aidan Lewis, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant