Lourdes peines de prison pour le meurtre d'Anna Politkovskaïa

le
0
PEINES DE PRISON À VIE POUR LE MEURTRE DE POLITKOVSKAÏA
PEINES DE PRISON À VIE POUR LE MEURTRE DE POLITKOVSKAÏA

par Gabriela Baczynska

MOSCOU (Reuters) - La justice russe a condamné lundi cinq personnes à de lourdes peines de prison pour l'assassinat en 2006 de la journaliste Anna Politkovskaïa, au terme d'un procès qui n'a pas fait la lumière sur le ou les commanditaires de ce crime.

Un jury moscovite avait déclaré le mois dernier ces cinq hommes coupables du meurtre de la journaliste, âgée de 48 ans, abattue le 7 octobre 2006 dans le hall de son immeuble à Moscou. Les autorités russes nient tout rôle dans son assassinat.

Le juge Pavel Meliokhine a condamné à la réclusion à perpétuité deux hommes, Roustam Makhmoudov, reconnu coupable d'avoir tiré sur la journaliste, et son oncle Lom-Ali Gaïtoukaïev, qui avait organisé la logistique du crime.

Leurs trois complices ont été condamnés à des peines de 12 à 20 ans de prison.

Les proches d'Anna Politkovskaïa, connue pour ses articles dénonçant les violations des droits de l'homme en Tchétchénie, avaient estimé à l'issue du procès que les cinq hommes n'étaient que des exécutants et que les commanditaires de l'assassinat étaient probablement protégés par le Kremlin.

"Je ne serai satisfait que lorsque la ou les personnes qui ont commandité tout ça seront condamnées", a dit le fils d'Anna Politkovskaïa, Ilia.

"Tant que le nom du cerveau de l'opération ne sera pas connu, la vérité n'éclatera pas", a souligné Nadejda Proussenkova, porte-parole de Novaïa Gazeta, le journal indépendant où travaillait Anna Politkovskaïa, et qui mène sa propre enquête.

QUI EST LE COMMANDITAIRE?

Anna Politkovskaïa est l'une des 23 journalistes assassinés en Russie depuis l'an 2000, selon le Comité de protection des journalistes, basé à New York.

"L'annonce des peines, aujourd'hui, est importante, mais ce n'est qu'un premier pas. Ils (ces hommes) ne sont que les plus bas échelons dans la hiérarchie du crime, qui doit être mise au jour et punie", a estimé Nadejda Proussenkova.

Pour Tania Lokchina, directrice du bureau moscovite de l'ONG Human Rights Watch, les hommes condamnés étaient accusés d'avoir tué pour de l'argent, et le procès n'a pas permis d'établir le mobile réel du crime.

"Au stade actuel, il ne semble pas que le gouvernement et les enquêteurs veuillent véritablement aller au fond des choses", a-t-elle estimé.

Parmi les trois complices figurent deux frères de Roustam Makhmoudov, Ibraguim et Djabraïl, qui sont condamnés respectivement à 12 et 14 ans de réclusion dans une colonie pénitentiaire de haute sécurité. Le troisième complice, un ancien policier du nom de Sergueï Khadjikourbanov, a été condamné à 20 ans pour avoir préparé l'assassinat.

Les cinq hommes devront en outre verser cinq millions de roubles (un peu plus de 100.000 euros) de dommages aux enfants d'Anna Politkovskaïa, Ilia et Vera.

(Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant