Lourde rechute à la Bourse de Paris

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - L'OCDE a abaissé ses prévisions de croissance mondiale en prévoyant 3,1% de hausse du PIB cette année et 4% en 2014, soit respectivement 0,3 et 0,2 point de moins que dans ses prévisions de l'automne dernier. Au sein de la zone euro, un recul du PIB de 0,6% est désormais attendu cette année (contre un repli de 0,1% anticipé auparavant), suivi d'un rebond de 1,1% en 2014. Concernant la France, l'OCDE table sur une contraction de 0,3% de l'économie cette année (contre une hausse de 0,1% anticipée en mars) avant un rebond de 0,8% en 2014 (contre +1,3% auparavant).
Wall Street fléchit aussi ce mercredi, consolidant lourdement après les records récents. La prudence semble de retour, malgré une belle actualité des fusions et acquisitions (Smithfield, Service Corp....).

ECO ET DEVISES

Pour la deuxième fois en deux mois, le FMI vient de réduire ses perspectives économiques pour la Chine. L'institution internationale s'attend ainsi à une hausse du PIB d'"environ 7,75%" en 2013 (contre 8% attendu en avril) ainsi qu'en 2014 (contre 8,2% attendu précédemment). En outre, le FMI estime que la deuxième économie mondiale devra réaliser des réformes "décisives" afin de préserver une croissance durable, a affirmé ce matin David Lipton, le premier directeur général adjoint du FMI, en visite à Pékin.
"La Chine a une marge politique et une capacité financière significatives pour maintenir la stabilité, même face à des chocs défavorables, mais les marges de sécurité se réduisent et une impulsion décisive en vue de réformes est indispensable pour maîtriser les faiblesses et faire progresser l'économie sur une voie durable", a déclaré le numéro deux du FMI. Il s'est notamment inquiété de l'explosion de la dette des gouvernements locaux et des entreprises, ainsi que de la qualité des investissements réalisés ces dernières années... Il conseille à Pékin de freiner l'emballement du crédit, ce qui ralentira certes la croissance chinoise à court terme, mais sera bénéfique à long terme. De nombreux experts s'inquiètent d'une surchauffe liée à l'excès de crédit, qui a mené à un lourd endettement des collectivités locales, engagées à crédit dans de coûteux travaux d'infrastructures. L'agence de notation Moody's a aussi souligné ces "risques réels" hier, lors d'un colloque, tout en jugeant que la Chine avait les moyens de gérer ces difficultés.
L'économie chinoise a ralenti de façon inattendue au premier trimestre 2013 (+7,7%) après avoir accéléré au 4ème trimestre 2012 (+7,9%), entraînant des doutes sur la capacité du nouveau gouvernement à piloter sans heurts la transition vers une économie reposant davantage sur la consommation intérieure plutôt que sur les seules exportations et investissements publics... La Chine a besoin d'un "élan décisif en vue de rééquilibrer son économie vers la hausse des revenus des ménages et de la consommation", a estimé Lipton.
La nouvelle équipe dirigeante en place à Pékin depuis le mois de mars s'est engagée à faire doubler en 10 ans les revenus des ménages chinois modestes, ce qui suppose des réformes profondes, à commencer par une réduction de la mainmise de l'Etat sur l'économie, une révolution qui risque d'être douloureuse pour les responsables du Parti communiste...
L'euro termine ce soir au-dessus des 1,29/$ entre banques.

VALEURS A HAUSSE

* Archos : remonte de 10%, suivi de Stentys en hausse de 4,5% avec Haulotte (+4%).

* Total Gabon : +3,5% avec Eurodisney (+2,5%), Vranken et Gameloft.

* Club Med gagne 1,8%, le titre se retrouvant au-dessus du prix d'OPA, pourtant amicale, de 17 euros par action proposé par le groupe chinois Fosun et le fonds Axa Private Equity.

* Somfy : +1,5% avec Euler Hermes, Ipsen, Devoteam, Virbac, Nicox et Areva

* EADS : +1% est la seule hausse significative observée sur le CAC40. Oddo Corporate Finance a déposé, pour le compte de Cassidian (EADS) le prospectus d'offre visant les actions Arkoon, dans le cadre du rachat de la société à 3,25 euros par action. Par rapport aux informations précédentes, on peut y lire que le conseil de surveillance d'Arkoon a validé à l'unanimité le projet, après que l'expert indépendant eut jugé l'offre conforme à l'intérêt de la société, de ses actionnaires et de ses salariés. Selon le calendrier indicatif, l'offre pourrait être ouverte le 13 juin prochain et être clôturée le 3 juillet suivant. Cassidian a l'intention de procéder au retrait de la cote du dossier, si les conditions sont réunies.

VALEURS EN BAISSE

* Peugeot perd 4%, après des rumeurs d'augmentation de capital démenties par le groupe. De la même manière que son concurrent Renault il y a quelques mois, PSA Peugeot Citroën a ouvert ce mercredi un cycle de négociations avec l'ensemble des partenaires sociaux dans le but affiché de "trouver des solutions participant au redressement de l'entreprise et permettant de maintenir ses bases fortes en France". Les réunions avec les syndicats vont s'enchaîner jusqu'au mois d'octobre pour arriver à un accord de compétitivité des usines françaises. A travers l'initiative d'un nouveau "contrat social", PSA a l'objectif d'engager ses salariés, individuellement et collectivement, dans la vision stratégique et les projets d'avenir de l'entreprise afin d'en faciliter le redressement.

* Suez Environnement : -3,5%, avec FFP

* Sanofi perd 3,5%. Sanofi a remplacé Roche dans la liste des valeurs recommandées par Natixis, après que le laboratoire suisse eut effectué un très beau parcours haussier. Son homologue français est apprécié du bureau d'études pour sa perspective d'endosser le costume de défensive de croissance, "synonyme de forte valorisation". Natixis valorise Sanofi 100 Euros par action.

* Renault : -3% avec Havas, JCDecaux, Nexity, Scor

* Technicolor perd 3%. Goldman Sachs a réduit sa recommandation de "achat" à "neutre". L'analyste n'a malgré tout pas changé son objectif de cours qui reste fixé à 4 Euros.

* LVMH : -2,5% avec GDF Suez, Publicis et L'Oreal

* Vallourec : -2% en compagnie de Casino, Steria, Bull, Danone, EDF, SES, Essilor

Finance Plus, édité par lerevenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant