Loups : fin de la séquestration du président du parc de la Vanoise, les éleveurs satisfaits

le , mis à jour à 15:42
0
Loups : fin de la séquestration du président du parc de la Vanoise, les éleveurs satisfaits
Loups : fin de la séquestration du président du parc de la Vanoise, les éleveurs satisfaits

Les éleveurs ont obtenu gain de cause. Le préfet de la Savoie va autoriser l'abattage de six loups et assouplir les conditions de tirs sur ces animaux par les chasseurs. Des décisions prises ce mercredi, à l'issue d'une réunion convoquée à la suite de la séquestration par une cinquantaine d'éleveurs du président du parc de la Vanoise, Guy Chaumereuil, de son directeur Emmanuel Michau et d'un agent du parc, mardi soir, à la suite d'une réunion publique à Bramans (Savoie). Les trois hommes ont été libérés à 14 heures. La séquestration s'est déroulée sans violence.

Les éleveurs demandaient «l'autorisation de tuer des loups dans le coeur du parc et la mise en place de moyens réels pour prélever cinq loups en Savoie d'ici à la fin de l'année», a indiqué Jean-Claude Croze, directeur de la FDSEA 73, syndicats d'exploitants agricoles. «Les éleveurs sont excédés, ils sont à bout. Etre toutes les nuits dans le stress permanent, ce n'est pas possible», a-t-il ajouté. Fin août, les éleveurs dénombraient 130 attaques de loups depuis le début de la saison d'estive, contre 105 sur l'année 2014, selon le tract de la FDSEA.

«Ras-le-bol»

Luc Etellin, président du Syndicat des éleveurs de moutons de Savoie, s'est expliqué au Dauphiné Libéré. Dans une vidéo, il insiste sur «le ras-le-bol des éleveurs face à l'éternelle augmentation des attaques de loups sur leurs troupeaux ovins. Les blablas c'est fini, nous ne croyons plus aux paroles. Il faut apporter une réponse aux éleveurs et une protections aux bêtes.»

VIDEO. Luc Etellin s'exprime sur la séquestration du président de la Vanoise

Le président du parc de la Vanoise séquestré... par ledauphinelibere

Dans un tract diffusé mercredi, les éleveurs réclament aussi «l'exclusion des loups de toute zone pastorale». Guy Chaumereuil, également interrogé par le Dauphiné Libéré, a déclaré comprendre « l’effarement des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant