Louis Gallois défend la liberté d'Air France

le
0
Dans un entretien au Journal du Dimanche , le patron d'EADS estime que la compagnie française doit être libre de choisir ses avions selon ses besoins.

«Air France doit faire ses choix en fonction de ses besoins». Voila la réponse sans équivoque apportée par président d'EADS à la centaine de députés ayant poussé Air France, au début du mois, à préférer Airbus à son concurrent américain Boeing. Le 12 juin, une pétition lancée par le député UMP Bernard Carayon appelait la compagnie aérienne française (détenue à 15,7% par l'Etat français) à faire preuve de patriotisme européen, au moment de passer sa prochaine commande géante d'avions long-courriers. Attendu pour cet été, ce contrat de plusieurs dizaines de milliards de dollars s'orienterait plutôt vers une centaine de Boeing 787 « Dreamliner ».

Pour Louis Gallois, cette pression des députés est inutile. «Je vous rappelle que 95%, des avions que nous produisons sont destinés à l'exportation», rappelle le dirigeant dans un entretien accordé au Journal du Dimanche. Dès les premiers jours du Salon du Bourget, qui ferme ses portes au public dimanche so

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant