Louis Blériot à l'honneur à Drouot

le
0
L'avion de Louis Blériot (1872-1936) (©DR)
L'avion de Louis Blériot (1872-1936) (©DR)

Le nom de Louis Blériot (1872-1936) reste à jamais attaché à la première traversée de la Manche en aéroplane qu’il effectue à bord d’un engin de sa conception, le mythique Blériot XI, le 25 juillet 1909 entre Calais et Douvres.

Son exploit a généré une ferveur sans précédent et fait de lui un Français hors du commun, bénéficiant d’une popularité extraordinaire. Celle-ci s’est illustrée sur tous les supports de médiatisation de l’époque : affiches, maquettes, objets publicitaires, jouets… que son petit-fils a patiemment collectés durant une cinquantaine d’années.

Le destin de Louis Blériot est également évoqué à travers d’émouvants objets personnels : des montres, des autographes, des photographies…

Au registre de l’horlogerie : une montre savonnette en or jaune 18K, à fonction chronographe avec emmagasineur des minutes à douze heures (1 500/2 000 euros) et une montre de poche bracelet en or jaune 14 K. Cette dernière a été offerte à Louis Blériot (1872-1936) lors de son voyage en Russie en 1911 par l’un de ses anciens élèves-pilotes, Boris de Rossinsky (1 500/2 000 euros).

Les photographies permettent un focus sur quelques moments de l’histoire personnelle et publique de Louis Blériot : Les trois Blériot, le grand-père, le père et le fils ; Louis Blériot et son épouse Alicia en route pour les Etats-Unis

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant