Louis Aliot : «Valls est un produit d'appel pour tête de gondole»

le
0
INTERVIEW - Le vice-président du Front national tire les enseignements du premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles et affirme que le PS est «une escroquerie politique».

LE FIGARO - Quels enseignements retenez-vous de ce premier tour à Brignoles?

Louis ALIOT - Le discours du Parti socialiste est en total décalage avec les attentes de l'opinion. On a l'impression que les socialistes ne vivent pas sur la même planète. Cela a été vrai avec le mariage pour tous. Mais les Français veulent autre chose et se sentent surtout concernés par les problèmes de l'emploi, de la crise, de l'insécurité... Ils ne sont plus prêts à signer des chèques en blanc de manière systématique.

Vous parlez de rupture dans l'opinion. Pourquoi?

C'est une fracture presque historique. Avant, il existait un certain vote culturel: on allait voter à gauche parce qu'on était à gauche. Mais j'ai l'impr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant