Louer cher pour gagner moins

le
0

A partir des données de l’OLAP, deux chercheurs de l'Edhec ont montré dans une étude que le rendement locatif peut diminuer si le niveau du loyer affiché par le bien est supérieur au prix du marché.

Cela peut sembler curieux, pourtant une étude récente de l'Edhec Business School démontre que plus un loyer est cher, plus le rendement locatif diminue. A Paris, par exemple, un studio loué au prix du marché offrirait un rendement de 4,47 %. Mais si le propriétaire décide de le louer à un prix supérieur de 10 % ou 20 % à celui du marché, il découvrira que sa rentabilité locative chute respectivement à 4,39 % et 4,23 %. Constat qui se vérifie quelle que soit la taille ou l'état du logement.

Pourquoi ? Tout d'abord, les 2 enseignants avancent l'idée qu'en louant plus cher, le propriétaire s'expose à des risques plus grands de vacance du logement. Et, c'est évident, quand qu'un bien est vide, il ne rapporte rien, il coûte... Deuxièmement, le locataire peut se trouver dans une situation difficile ce qui peut le conduire à ne peut plus pouvoir payer son loyer en cours du bail. Bref, le risque d'impayés augmente.

Afin de pallier à cette incohérence, les économistes recommandent d'étendre la mise en place d'observatoires locaux de loyers ainsi que la publication d'informations sur les volumes locaux des transactions locatives. De quoi « permettre aux bailleurs et aux locataires d’estimer les délais nécessaires pour effectuer leur recherche... ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant