Lotus : Trop de départs ont causé la perte de l'écurie

le
0
Lotus : Trop de départs ont causé la perte de l'écurie
Lotus : Trop de départs ont causé la perte de l'écurie
Après une saison 2013 brillante, Lotus n'a été que l'ombre d'elle-même en 2014. Selon Alan Permane, chef des opérations piste de l'écurie britannique, le nombre important de départs en haut lieu ont été la source des maux de l'E22.

Lotus a connu une saison 2014 cauchemardesque, qui faisait suite à une saison 2013 exceptionnelle. Avec une monoplace manquée suite au départ d'hommes clés de l'écurie, tels James Allison, qui est désormais le chef de l'ingénierie de Ferrari, Lotus devra se remettre sur pied en 2015. Alan Permane, chef des opérations piste de Lotus est revenu pour Autosport sur ce qui a causé tant de soucis à l'écurie britannique. « Nous avons connu un hiver très chaud l'année dernière et nous avons perdu pas mal de monde, et le département aérodynamique a été lourdement restructuré, note Alan Permane. Avec tout le respect que j'ai pour notre nouveau directeur technique Nick Chester, James Allison était un vrai leader d'équipe. Le perdre a été un coup dur. Puis nous avons perdu notre chef du département aérodynamique Dirk de Beer, nous avons perdu la tête du département CFD. Ce sont tous de bonnes personnes, personne n'est irremplaçable, mais il faut du temps pour que les personnes appelées à remplacer les partants prennent leur place. Le précédent département aérodynamique a travaillé ensemble cinq ou six ans et faisait du très bon boulot ensemble. Que cela cesse de manière abrupte n'aide pas. Mais nous avons une excellence soufflerie, et une très bonne base à Enstone. Il n'y a pas de raison de ne pas revenir sur le bon chemin. »

« Nous allons nous battre à nouveau pour des podiums »

En vue de la saison 2015, Alan Permane espère que Lotus aura su tirer les leçons d'une E22 manquée sur bien des aspects et que l'E23, désormais motorisée par Mercedes, permettra à Romain Grosjean et Pastor Maldonado de faire bien mieux, de se battre à nouveau pour des podiums. « Il y a trois ou quatre choses qui rendent des voitures rapides, et l'une d'entre-elles est l'aérodynamique. Et sur la monoplace 2014, ce n'était pas suffisamment fort, vraiment pas, résume Alan Permane. Nous avons changé cela sur la monoplace 2015 et, dans la soufflerie, nous voyons déjà des gains significatifs, donc nous sommes confiants. Même si nous n'allons par dire que nous allons arriver et battre Mercedes et Red Bull, ces équipes qui emploient presque le double de personnel que nous, nous sommes très confiants sur le fait que nous allons revenir de manière régulière en Q3 et nous battre à nouveau pour des podiums. Nous avons beaucoup appris. Nous n'avons pas connu une grande année quand nous avons introduit les échappements sur le côté en 2011, mais nous en avons tiré beaucoup d'enseignements sur les échappements soufflés et cela nous a aidé au cours des saisons suivantes. Il n'y a pas de doute sur le fait que la voiture a clairement évolué dans le bon sens sur les trois ou quatre dernières courses de la saison. Cela ne s'est pas traduit par une remontée sur la grille car il y avait un grand écart, mais si vous regardez les pourcentages de la pole position, nous nous sommes rapprochés. » Reste à espérer que Lotus retrouvera une monoplace capable de donner des ambitions à Romain Grosjean, qui a traversé 2014 comme une âme en peine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant