Lotus : Pneus pas payés, pas le droit de rouler !

le
0
Lotus : Pneus pas payés, pas le droit de rouler !
Lotus : Pneus pas payés, pas le droit de rouler !

En proie à des soucis financiers toujours plus importants, Lotus n'a pas pu participer à la première séance d'essais libres du GP de Hongrie, vendredi matin à Budapest. La faute à une facture de pneus non réglée à Pirelli.

Cela paraît presque difficile à croire. Pourtant, c’est bien pour ne pas avoir payé les pneus des monoplaces de l’écurie que Lotus n’a pas pu participer à la première séance d’essais libres du Grand Prix de Hongrie, vendredi matin sur le circuit du Hungaroring de Budapest. En grandes difficultés financières, l’équipe anglaise n’a pas réglé dans les temps la facture de son fournisseur italien, Pirelli, qui n’a donc livré les pneus que cinquante minutes avant le début de ces essais 1. Trop tard pour pouvoir y prendre part (il était de toute façon prévu que Romain Grosjean soit remplacé par Jolyon Palmer).

Les pilotes Lotus, qui devraient pouvoir participer à la deuxième séance d’essais libres, avaient appris un peu plus tôt dans la matinée qu’ils pourraient bénéficier de boîtes de vitesses opérationnelles, leurs employeurs ayant remboursé leurs dettes en début de semaine auprès de Xtrac, fournisseur de Lotus en pièces de boîtes de vitesses. A ce rythme-là, Romain Grosjean et son coéquipier, Pastor Maldonado, n’auront même plus de monoplace pour disputer les Grand Prix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant