Lotus : Le départ de Grosjean quasiment acquis

le
0
Lotus : Le départ de Grosjean quasiment acquis
Lotus : Le départ de Grosjean quasiment acquis

Alors que le rachat de Lotus par Renault est toujours en négociations, le patron de Renault Sport F1 Cyril Abiteboul a laissé entendre au micro de Canal+ que le projet de nouvelle écurie du constructeur se ferait sans Romain Grosjean.

Le départ de Romain Grosjean de Lotus est de plus en plus de l’ordre du secret de polichinelle. Actuel patron de Renault Sport F1, Cyril Abiteboul n’a pas caché que le projet de retour de la marque en F1 devrait se faire sans Romain Grosjean dans le baquet d’une des deux monoplaces. « C’est dommage de ne pas avoir pu en parler, mais on n’était peut-être pas prêts dans les temps, a résumé Cyril Abiteboul au micro de Canal+ avant le départ du Grand Prix de Singapour. Tout dans la vie est une histoire de timing. Après, Romain est un grand pilote, il mérite une grande équipe. » L'équipe qui devrait alors recueillir Romain Grosjean, qui a confirmé qu'il sera en F1 en 2016, serait sans grand doute la nouvelle écurie Haas, lourdement soutenue par Ferrari.

Si Renault revient en F1, rien n’est acquis quant à la présence d’un pilote français au sein de l’écurie. Mais Cyril Abiteboul n’a pas fermé la porte à un appui à un jeune talent du sport automobile tricolore. « Il n’y a pas de préférence nationale. On n’est pas en F1 et on ne resterait pas en F1 pour un pays ou une zone géographique particulière. Renault est une marque internationale et aux ambitions de plus en plus internationales en particulier envers des pays comme la Chine et l’Asie du Sud-Est, assure le patron de Renault Sport F1. On ne fera pas de la préférence nationale mais on a envie de se retrouver dans un projet qui a nécessairement besoin d’une petite connotation française. Et il y a des jeunes pilotes français qui poussent donc je ne suis pas inquiet. » Des pilotes comme Pierre Gasly, actuellement dans la filière Red Bull, ou Esteban Ocon, depuis peu lié à Mercedes, pourraient donc intéresser Renault, à moins que Jean-Eric Vergne fasse un retour en F1 à court-terme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant