Lotus : Grosjean un brin fataliste

le
0
Lotus : Grosjean un brin fataliste
Lotus : Grosjean un brin fataliste

Victime de problèmes hydrauliques lors de la deuxième partie de la séance de qualification du Grand Prix d'Abu Dhabi, Romain Grosjean s'est montré fataliste avant sa dernière course avec Lotus.

Des adieux qui démarrent mal. Romain Grosjean devra s’élancer de la quinzième place, au mieux, sur la grille de départ du Grand Prix d’Abu Dhabi après avoir souffert de gros problèmes hydrauliques sur sa Lotus. Pour sa dernière au sein de l’écurie britannique, le pilote français ne s’attendait pas à ce que ça se passe dans la facilité. « Le côté rationnel, ce n’est pas étonnant car les pièces sont fatiguées. On s’attend à ce que les choses cassent. D’un autre côté, ce n’est pas plaisant car il y a des chances que je parte dernier avec cinq places de pénalité sur la grille si on doit changer la boîte de vitesses, a confié Romain Grosjean au micro de Canal+. Ce n’est pas idéal pour commencer le dernier Grand Prix et jouer le championnat constructeurs pour lequel on veut se battre. La course va être compliquée, c’est un circuit où c’est compliqué de doubler, on se souvient tous d’Alonso et Petrov il y a quelques années. Maintenant, on va essayer de prendre du plaisir et d’attaquer jusqu’au bout. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant