Lotus : Grosjean et l'humidité malaisienne

le
0
Lotus : Grosjean et l'humidité malaisienne
Lotus : Grosjean et l'humidité malaisienne

C'est une rentrée mi-figue, mi-raisin qu'a effectuée Romain Grosjean, 10eme dimanche à Melbourne. Le Français espère faire mieux évidemment en Malaisie, où débutent vendredi les essais libres du Grand Prix. Pour le pilote Lotus, selon des propos rapportés par l'AFP, il faudra d'abord tenir compte des conditions climatiques et de l'humidité ambiante: « Il fait toujours aussi chaud ici, c'est l'un des Grands Prix les plus durs de la saison, pour les pilotes, les machines, les mécaniciens. Les gourdes à bord des voitures sont tout de suite très chaudes, à cause de la chaleur ambiante et des éléments électroniques dans le cockpit. Par rapport à l'an dernier, on a changé la position de la gourde dans la voiture et on est passé de 80 à 50 degrés (pour la température de l'eau), c'est loin d'être négligeable. Il faut faire attention à ne pas se laisser déshydrater. Il faut s'habituer à la chaleur, à l'humidité, et de préférence avoir une voiture facile à conduire. C'est un circuit à la fois très technique et très plaisant, dans un cadre agréable, où on peut vraiment sentir l'adhérence d'une F1 ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant