Lotus : Grosjean déçu de son abandon précoce

le
0
Lotus : Grosjean déçu de son abandon précoce
Lotus : Grosjean déçu de son abandon précoce

Contraint à l'abandon dès le deuxième tour du Grand Prix d'Italie, à Monza, Romain Grosjean a confié à Canal+ sa frustration de ne pas pouvoir faire un bon résultat lors d'une course qui aurait pu réussir à sa Lotus.

Troisième du Grand Prix de Belgique, Romain Grosjean n’a pas réédité une telle performance lors du Grand Prix d’Italie. Le pilote tricolore a été contraint à l’abandon très rapidement, dès le deuxième des 53 tours de course après une rupture de suspension au niveau du train arrière de sa Lotus. Une contre-performance qui a frustré le Français, qui s’est confié au micro de Canal+. « On a pris un bon départ puis, au premier virage, la Sauber de Felipe Nasr est venue taper dans ma suspension arrière. Elle a tenu un tour avant de casser, ce qui nous a contraints à abandonner, a résumé Romain Grosjean. La voiture semblait bien aujourd’hui (dimanche), en tout cas bien mieux que vendredi. On était bien dans la course, c’est dommage après tout ce qui est arrivé, les efforts que l’équipe a fait pour être là ce week-end et la bonne qualification. Je prends toujours du plaisir à venir à Monza, où il y a une atmosphère particulière. J’aurai préféré apporter plus de points à l’équipe lors de cette course. » Un Grand Prix à oublier pour l’écurie Lotus puisque Pastor Maldonado a lui-aussi été contraint à l’abandon très rapidement suite à un contact dans le peloton au départ. Interrogé sur la présence de l’écurie Lotus à Singapour pour la prochaine manche du championnat malgré les soucis financiers et judiciaires qui la touche, Romain Grosjean a préféré botter en touche avec le sourire, signe que tout n’est pas réglé concernant l’écurie britannique, qui reste dans le viseur de Renault pour un rachat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant