Loterie : l'Etat français a gagné au grattage et au tirage en 2016

le
1
Loterie : l'Etat français a gagné au grattage et au tirage en 2016
Loterie : l'Etat français a gagné au grattage et au tirage en 2016

Les grands gagnants du Loto ou de l'Euro Millions ne sont pas les seuls à avoir vécu une année exceptionnelle. La Française des jeux (FDJ), qui a présenté ses résultats jeudi, a également de quoi être ravie. Le chiffre d'affaires de l'entreprise a en effet atteint un niveau record avec 14,3 Mds¤ enregistrés en 2016.

 

Et le bénéfice de 176 M¤ a augmenté de 10,7 % par rapport à 2015, notamment grâce à une nouvelle organisation commerciale et territoriale. Mais ce n'est pas vraiment ce qui réjouit Stéphane Pallez, la PDG de la FDJ. «C'est une année conforme à nos attentes», commente-t-elle simplement. Ce qui la met en joie ?

 

L'impact de l'entreprise publique (l'Etat est actionnaire à 72 %) sur l'économie française. Car, pour la première fois cette année, la FDJ a mesuré sa contribution économique à la richesse nationale. Le BIPE, un cabinet de conseil en analyse stratégique et en prospective économique, a passé tous les résultats de la FDJ au peigne fin pour en tirer des enseignements.

 

0,2 % du PIB

 

Selon cette étude, la contribution de l'entreprise de jeux au produit intérieur brut (PIB) de la France en 2016 est estimée à 5,1 Mds¤, soit 0,2 % du PIB. Et l'activité de l'entreprise a permis de créer ou de pérenniser cette année 52 000 emplois en France, principalement dans la fonction publique (14 940 postes) et dans les bars-tabac-presse (19 500 postes).

 

 

 

«C'est une excellente nouvelle et, pour nous, c'est important de savoir à quel niveau nous contribuons à l'économie française, reconnaît Stéphane Pallez. Chaque année, nous communiquions déjà les montants reversés à l'Etat, au monde du sport et à nos fournisseurs et commerces de proximité sans pour autant analyser l'impact que cela peut avoir sur l'emploi ou notre économie.»

 

Augmentation des gains des joueurs

Une manière de clouer le bec à ceux qui voudraient mettre des bâtons dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 il y a 8 mois

    comment taxer les plus pauvres en leur vendant de l'espoir à gratter