Lot-et-Garonne : les producteurs de pruneaux en colère

le
0
Lot-et-Garonne : les producteurs de pruneaux en colère
Lot-et-Garonne : les producteurs de pruneaux en colère

Le bras de fer est lancé chez les pruniculteurs. Une vingtaine de cadres de la coopérative France Prune et de sa structure commerciale Maître Prunille étaient retenus lundi soir dans leurs locaux à Casseneuil (Lot-et-Garonne) par des producteurs manifestant pour une hausse du prix d'achat. Des gendarmes étaient sur place, alors que des négociations se poursuivaient, dans l'éventualité où une intervention des forces de l'ordre deviendrait nécessaire.

Lundi matin, des pruniculteurs ont empêché toute entrée ou sortie de l'entreprise, à l'appel de la Coordination rurale mais aussi la Fdsea et des organisations de producteurs, estimant que le prix d'achat fixé pour leurs récoltes est trop bas. Jean-Luc Jaguenau, président de France Prune, a précisé que 18 responsables étaient retenus dans les locaux de Maître Prunille.

«Nous demandons une augmentation de 10% du prix d'achat»

Patrick Franken, le président de la Coordination rurale dans le Lot-et-Garonne, le syndicat qui a organisé le blocage, a déclaré que «le marché mondial est en ce moment très favorable» et la production française avoisinera «les 30000 tonnes, contre 45000 habituellement». Le marché est donc «loin d'être saturé et les prix sont à la hausse, c'est pourquoi nous demandons une augmentation de 10% du prix d'achat au producteur et la suppression de la prime à l'export qui est de 7% la valeur de la récolte».

En fin de journée, France Prune avait cédé sur la suppression de la prime à l'export, un prélèvement destiné à soutenir la promotion des pruneaux d'Agen à l'étranger. Des discussions se poursuivaient sur les prix d'achat.

France Prune est le principal transformateur de pruneau d'Agen dont la marque commerciale est Maitre Prunille. La société représente 60% du marché du pruneau en France. Aujourd'hui, on dénombre environ 1500 producteurs sur le territoire français. Environ 94% de la production est issue de l'Indication ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant