Lorient a retrouvé la clé

le
0
Lorient a retrouvé la clé
Lorient a retrouvé la clé

« Dès que le vent soufflera, je repartira? » Le chanteur Renaud n'a pas écrit cette chanson pour Lorient mais il avait vu juste. Samedi, le FCL a retrouvé des vertus, poussés par un vent de réussite. Les hommes de Christian Gourcuff sont allés chercher une victoire à l'extérieur ce samedi à Evian. Dit comme ça, cela n'a rien d'incroyable. Pourtant, ce succès, les Merlus couraient après depuis le 21 avril dernier à Toulouse (1-0). Une éternité pour un club plutôt habitué au milieu de tableau, voire mieux, et qui se morfond depuis le début de saison en bas du classement. Comment les Merlus ont réussi là où ils avaient échoué depuis si longtemps ? Christian Gourcuff avoue une part de chance. « Il y avait une urgence sur le plan comptable, a-t-il expliqué. Nous avons eu une réussite très précoce qui a changé la donne du match. »

Les retours de Traoré et Coutadeur ont fait du bien

Car d'habitude, ce sont les adversaires du FCL qui prennent un malin plaisir à marquer rapidement et à vite clore les débats. Cette fois-ci, Alain Traoré et consorts avaient décidé de réécrire le scénario. Et de se mettre enfin en scène de façon plus flatteuse. Ne comptez toutefois pas sur Christian Gourcuff pour se gargariser et fanfaronner. L'entraîneur breton est du genre prudent et sait que le chemin sera encore long. « Il y avait un enjeu très important sur ce match, a-t-il confirmé. Mais on ne va pas tirer de conclusions trop vite. » Au rayon des bonnes nouvelles, les retours de certains joueurs comme Alain Traoré ou Mathieu Coutadeur qui apportent « plus de consistance à l'équipe, ajoute le technicien. Quand on est concerné par le maintien, il y a plus de crispation sur le terrain et on est beaucoup moins serein dans notre jeu. C'est cette sérénité qu'on doit retrouver. » Indispensable pour espérer se maintenir en Ligue 1.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant