Lorenzo Callegari : "La Youth League, c'est le gratin"

le
0
Lorenzo Callegari : "La Youth League, c'est le gratin"
Lorenzo Callegari : "La Youth League, c'est le gratin"

Cet été, alors que le PSG marchait sur l'Inter Milan, le Real Madrid ou Leicester lors d'une tournée de préparation aux USA, les gens ne voyaient que lui. Lui, c'est Lorenzo Callegari, dix-huit piges, tête d'enfant mais niveau de jeu de daron. Dans l'entrejeu parisien, le jeune milieu de terrain formé au club prenait toute la lumière. Professionnel depuis un an, le garçon s'apprête à disputer la Ligue des champions contre Arsenal, mais avec ses copains des U19 finalistes de la Youth League l'an dernier. Qui est donc Lorenzo Callegari ? Autant lui demander.

À quoi ça ressemble le parcours de Lorenzo Callegari avant d'arriver au PSG ?
J'ai commencé le football très jeune, au CSM Clamart, le club de la ville où j'ai grandi. J'ai passé toute ma jeunesse là-bas avant de faire un stage Urban Foot organisé par la PSG Academy. C'est là que j'ai été repéré, puis on m'a demandé de faire une détection au Camp des Loges et je suis alors rentré au club, j'avais douze, treize ans. La première année, j'étais externe, donc j'allais en cours à côté de chez moi et je m'entraînais au PSG à côté. Ce n'est qu'en 3e que je suis devenu interne, j'ai alors intégré la préformation du club, je suis resté deux ans au centre avant de prendre mon appartement. C'est ma quatrième année au PSG.

Tu as d'ailleurs signé ton premier contrat professionnel l'an dernier, à dix-sept ans.
Quand on arrive au PSG, on nous répète souvent que pour les jeunes, ça va être compliqué de signer un contrat professionnel. Mais ça a changé ces dernières années, le club fait de plus en plus confiance à sa formation, par la force des choses, car les résultats en équipes de jeunes sont là. Même si l'effectif comporte beaucoup de stars, les jeunes ne sont pas laissés de côté. J'appartiens à la génération 1998, celle qui a gagné des titres en jeunes, et celle qui arrive après est aussi très talentueuse. On grandit, on prend de l'expérience et c'est bien que le club accorde une confiance à ses jeunes joueurs.

Comme cet été où tu as fait partie du stage aux USA, avec énormément de temps de jeu.
Je ne m'y attendais pas du tout, faire la tournée avec les pros et avoir autant de temps de jeu, c'est juste incroyable. Franchement, c'était une bonne surprise et c'est extrêmement bénéfique quand on est jeunes. Il m'a fallu un peu de temps pour me rendre compte que je faisais partie de l'équipe professionnel, c'est le très haut niveau, et je ne m'attendais pas à jouer autant.

Comment s'est passée ton intégration ?
Le staff espagnol traite tout le monde de la même manière, les jeunes comme les internationaux. On est considéré comme un membre à part de l'équipe, alors tu t'intègres très rapidement. Emery ne m'a pas pris à part pour me parler, je découvrais…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant