Lopez du 13

le
0
Lopez du 13
Lopez du 13

Au sein d'un effectif diminué par les blessures récurrentes de Diarra, Vainqueur, Cabella et Alessandrini, et boosté par l'arrivée de Rudi Garcia, Maxime Lopez semble avoir son mot à dire. Annoncé comme une future pépite depuis des années, le milieu de dix-huit ans a peut-être enfin l'occasion de prouver toute l'étendue de son talent.

" Maxime Lopez me fait penser à un autre joueur du centre de formation que j'ai vu débuter, avec la même facilité. " Habib Beye ne veut pas prononcer son nom pour ne pas être taxé de faire des comparaisons hâtives, mais quand même. Il le fait, et tout le monde comprend de qui il parle. Sur le terrain, Maxime Lopez, dix-huit ans, est en train de livrer un petit récital contre Clermont en Coupe de la Ligue. Une performance impressionnante qui rappelle au consultant de Canal+ les premiers pas de Samir Nasri quelques années plus tôt, lorsqu'il évoluait lui-même à l'Olympique de Marseille. Des louanges, le minot en a l'habitude depuis quelques mois. Chaque semaine, un acteur du club lui jette des lauriers, alors qu'il n'a que soixante-quatre minutes de Ligue 1 dans les mollets. Mais Maxime a l'air d'avoir la tête sur les épaules.

Un numéro 10


La saison dernière, Maxime Lopez commence déjà à faire parler de lui. À seulement dix-sept ans, il fait de plus en plus régulièrement partie du groupe professionnel. Lassana Diarra, à peine arrivé au club, le prend sous son aile à l'entraînement et déclare qu'il incarne " la relève " de l'OM. Michel, toujours à l'écoute des conseils de son maître à jouer du milieu de terrain, parle d'un " très bon milieu de terrain qui sait exactement ce que l'on souhaite à ce poste. Je pense qu'il est prêt à jouer à tout moment avec nous, on aura besoin de lui ". De belles paroles, mais finalement, le milieu de terrain de poche (1,67 m) ne se glisse sur la feuille de match que quatre fois dans la saison, et n'entre pas une seule minute. Pas grave, il s'éclate avec l'équipe réserve en CFA, où il est déjà le plus jeune de l'effectif.

Pour sa première saison avec la réserve, il est placé au centre du projet. Positionné en numéro 10 derrière trois attaquants et devant deux milieux récupérateurs qui lui mâchent le boulot, il se délecte de voir que l'équipe est clairement bâtie autour de ses qualités. Et ça marche, à tel point que ses cinquante-huit kilos se sentent rapidement à l'étroit en CFA. "Aujourd'hui, il n'a plus rien à faire avec nous. Même s'il faut qu'il améliore sa finition et sa capacité à déclencher les dernières passes, je pense qu'il a totalement pris la mesure du CFA. C'est une réelle satisfaction",…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant