Lonmin pourrait supprimer 5.700 emplois en Afrique du Sud

le
0

JOHANNESBURG/LONDRES, 25 août (Reuters) - Le producteur de platine Lonmin LMI.L envisage de supprimer environ 5.700 emplois, soit 21% de ses effectifs en Afrique du Sud, afin de rétablir ses bénéfices affectés par une grève de cinq mois, ont déclaré des sources familières du projet. Le plan de restructuration prévoit la fermeture de quatre à six des 11 puits du groupe, ont déclaré à Reuters deux sources au sein de l'industrie minière, une à Londres et une à Johannesbourg. La porte-parole de Lonmin, Sue Vey, interrogée par Reuters, a déclaré n'avoir "aucune connaissance" de ce projet. Lonmin, numéro trois mondial des producteurs de platine, avait déclaré en juin que la grève et les prix bas signifiaient qu'une "restructuration de nos activités est devenue inévitable". "Six puits seront fermés et 5.700 emplois supprimés. C'est le projet", a déclaré la source à Johannesbourg, qui n'a pas souhaité être identifiée. Les revalorisations salariales prévues par l'accord conclu en juin avec le syndicat des mineurs sud-africains AMCU pour mettre fin à la grève pourrait avoir motivé cette restructuration. "L'accord était une solution à court terme pour permettre aux mines de redémarrer. Mais la seule façon pour Lonmin d'en avoir les moyens est de fermer les puits marginaux", a déclaré cette source. Selon la source basée à Londres, au moins quatre puits seront fermés et le conseil prépare actuellement un plan qui devrait être annoncé avant la fin de l'année. La grève des mineurs d'AMCU, la plus longue et la plus couteuse dans l'histoire de l'Afrique du Sud, a également affecté Anglo American Platinum AMSJ.J et Impala Platinum IMPJ.J . (Ed Stoddard et Silvia Antonioli, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant