Longévité : doyenne, un titre lourd à porter ?

le , mis à jour à 11:55
1
Longévité : doyenne, un titre lourd à porter ?
Longévité : doyenne, un titre lourd à porter ?

Doyenne des Français est un titre plutôt précaire. Elisabeth Collot, intronisée femme la plus âgée de l'Hexagone il y a seulement deux mois, vient de rendre l'âme à 113 ans, transmettant ainsi le flambeau à Honorine Rondello. Sauf à s'appeler Jeanne Calment, qui a conservé son statut durant onze ans, rejoignant, en 1997, le paradis à 122 « piges », nos doyennes font souvent des passages éclairs. Sur les dix dernières, la moitié est restée moins de trois mois en « activité ». Comme s'il était impossible pour elles de profiter de la célébrité, comme si la fonction était à risque. Le record de brièveté est détenu par Olympe Amaury, sous les feux des projecteurs l'année dernière durant à peine plus d'un mois avant de s'éteindre tout de même à près de... 114 ans ! Chez les hommes aussi, les honneurs sont éphémères.

 

Sur les dix derniers représentants, six ont occupé le fauteuil de doyen durant quatre mois ou moins. A croire qu'accéder au titre suprême porte la poisse. Mais à écouter les experts, cette malédiction est tout à fait normale. « Ce qui est presque anormal, c'est de demeurer doyenne pendant des années. Quand on a 113 ou 114 ans, un mois de vie supplémentaire, c'est beaucoup. On est déjà là dans l'extraordinaire », insiste Martin Miet, l'un des correspondants français du Gerontology Research Group (GRG), association américaine recensant les doyens de la planète.

 

Pour Christophe de Jaeger, médecin gériatre, l'explication réside tout simplement dans les statistiques. « Plus on avance en âge, plus les probabilités de décès augmentent. Quand on arrive au sommet de la courbe, le risque de mourir est par définition maximal », décrypte le président de la Société française de médecine et physiologie de la longévité. Les données sont implacables. Par exemple, au moins la moitié des personnes franchissant le cap des 110 ans meurent dans l'année qui suit. Seules ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 il y a 3 mois

    "Titre lourd a porter" mais généralement pas très longtemps...