Longchamp fait mieux que ses pairs avec une croissance de 10%

le
0
    * Le groupe franchit les 500 mlns d'euros de chiffre 
d'affaires Nouvelle croissance à deux chiffres attendue en 2016 
    * En France, les ventes restent en baisse depuis les 
attentats 
    * Stabilisation anticipée du réseau de boutiques 
 
    par Pascale Denis et Astrid Wendlandt 
    PARIS, 9 février (Reuters) - Longchamp a vu sa croissance 
organique accélérer le pas en 2015, malgré les attentats de 
Paris, faisant largement mieux que ses pairs et que le marché du 
luxe aux prises avec des vents contraires. 
    Le champion français du luxe dit "accessible", dont les sacs 
en cuir sont vendus entre 300 et 700 euros, a signé une 
croissance de 10% à taux de change constants l'an dernier, après 
une hausse de 8% en 2014. 
    Cette performance contraste avec les difficultés des 
américains Coach  COH.N  ou Michael Kors  KORS.N , qui viennent 
seulement de renouer avec la croissance après plusieurs 
trimestres consécutifs de baisse. 
    Comme Kate Spade  KATE.N , Longchamp fait largement mieux 
que le secteur du luxe, confronté au ralentissement chinois, à 
la chute des flux touristiques à Hong Kong et Macao, aux 
récessions russe et brésilienne et aux attentats de Paris qui 
ont fait fuir la clientèle touristique pendant la cruciale 
période de Noël. 
    La marque au cavalier a été portée par un important 
programme d'ouvertures de magasins, une solide croissance en 
Chine et une nette progression en Europe grâce aux achats des 
touristes asiatiques. 
    Le chiffre d'affaires a franchi la barre des 500 millions 
d'euros (à 566 millions) et le groupe espère parvenir à une 
nouvelle croissance à deux chiffres en 2016, en dépit d'un 
ralentissement du rythme de ses ouvertures de boutiques. 
    "Nous nous attendons cette année à une progression du même 
ordre qu'en 2015, mais elle devra être alimentée par une 
optimisation du parc de magasins existants", a déclaré à Reuters 
Jean Cassegrain, directeur général de Longchamp, lors d'une 
interview à Reuters. 
     
    MOINS D'OUVERTURES DE BOUTIQUES  
    Après avoir ouvert 15 magasins l'an dernier, le groupe qui 
compte 299 boutiques dans le monde et environ 1.200 points de 
vente, estime que son réseau a atteint une certaine maturité. 
    Si des opportunités demeurent en Europe de l'Est, aux 
Etats-Unis et en Chine, "globalement, le réseau ne va plus 
croître très rapidement", a précisé le directeur général. 
    Trois ouvertures sont programmées pour cette année, à New 
Delhi, Dallas et Monaco. 
    En 2015, les ventes ont été portées par les achats de la 
clientèle chinoise, la deuxième de la marque après la  
française, tandis qu'en Chine même, où Longchamp a ouvert trois 
nouvelles boutiques (pour un total de 25) elles ont grimpé de 
30%. 
    En France, où le groupe réalise environ 30% de son chiffre 
d'affaires et où il a souffert comme ses pairs des attentats de 
Paris, les ventes n'ont pas retrouvé leur niveau d'avant les 
attaques. 
    La chute a atteint environ 20% en novembre et décembre dans 
la capitale française, faute de touristes, et cela prendra 
"encore quelques mois pour que la situation revienne à la 
normale", a indiqué Jean Cassegrain. 
    Le "pliage", sac pliable en nylon aux poignées de cuir vendu 
autour de 80 euros, reste le best-sellers de la marque mais 
compte maintenant pour moins de 50% des ventes totales de la 
marque, a-t-il assuré.            
 
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant