Londres veut revoir ses liens avec l'Union européenne

le
0
Le gouvernement britannique réfléchit à un relâchement de son implication dans l'Europe.

De notre correspondant à Londres

David Cameron a annoncé vendredi être prêt à soutenir une hausse des financements du FMI, tout en précisant qu'il n'était pas question pour les contribuables britanniques de participer au sauvetage de la zone euro. La crise grecque et les menaces qu'elle fait peser sur la cohésion européenne sont une occasion en or pour les eurosceptiques de peser pour une remise en cause des engagements de la Grande-Bretagne en Europe.

Après avoir essuyé la semaine dernière une très virulente fronde de 81 députés de son parti réclamant la tenue d'un référendum sur la question, le premier ministre doit donner du grain à moudre à son aile eurosceptique, plus remontée que jamais. La contestation latente est d'autant plus importante qu'environ la moitié des députés tory, soit environ 150, seraient prêts à jeter l'Europe aux oubliettes, certains ayant rechigné à voter avec leurs collègues pour respecter les consignes du gouvernement. David Ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant