Londres veut intensifier la lutte contre le trafic d'armes

le
0

LONDRES, 12 janvier (Reuters) - La Grande-Bretagne va accroître ses efforts pour faire cesser la contrebande d'armes transfrontalière et adapter ses dispositifs de sécurité en réaction aux attentats de Paris, ont déclaré lundi les services de David Cameron. Le Premier ministre britannique a présidé lundi matin une réunion pour évaluer les risques de telles attaques en Grande-Bretagne. La police et les autres agences de maintien de l'ordre ont convenu de revoir leurs exercices d'entraînement à la lumière des attentats qui ont fait 17 morts la semaine dernière. La discussion a également porté sur le risque représenté par la circulation des armes à feu, a déclaré un porte-parole de David Cameron. "Il a été décidé d'accroître nos efforts, en coopération avec d'autres pays, pour réprimer le trafic d'armes transfrontalier", a-t-il dit. Londres a relevé en août dernier son niveau d'alerte au deuxième cran le plus élevé, ce qui signifie qu'un attentat terroriste est considéré comme hautement probable, mais qu'aucun renseignement ne laisse penser qu'un tel acte soit imminent. ID:nL5N0QZ49I S'exprimant jeudi, au lendemain de la tuerie au siège de Charlie Hebdo, Andrew Parker, le chef du MI5, les services de renseignement britanniques, a déclaré que des militants d'Al Qaïda en Syrie préparaient des attentats à grande échelle en Occident, peut-être contre des transports publics ou des "cibles symboliques". ID:nL6N0UN3ZU (Kylie MacLellan et Guy Faulconbridge; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant