Londres veut faciliter l'achat immobilier

le
6
Le gouvernement britannique souhaite encourager l'accession à la propriété dans le neuf et a créé un nouveau dispositif permettant de surmonter l'obstacle de l'apport pour obtenir un prêt bancaire.

Le pays revendique un nombre de propriétaires supérieur à la moyenne européenne (57%). Mais après avoir atteint un point culminant en 2003 - à 71% -, le Royaume-Uni enregistre aujourd'hui un recul. Selon l'institut d'étude RCIS, la part des Britanniques qui possèdent leur logement a diminué de 3%. À 68%, le Royaume-Uni reste néanmoins loin devant la France qui plafonne à 58%. C'est cependant le plus bas niveau observé depuis les années 1980. La fédération nationale de l'habitat britannique (NHF) est même pessimiste et envisage une part de propriétaire réduite à 64% d'ici à 2021. Pour redresser la barre, le gouvernement vient de mettre en place un nouveau dispositif, baptisé NewBuy Garantee.

Apport réduit à 5% dans le neuf

Cette mesure doit permettre aux jeunes et aux ménages avec un apport très limité d'accéder à la propriété. Avec la crise, les établissements bancaires qui prêtaient facilement auparavant ont en effet beaucoup resserré leurs conditions d'octroi de crédit. «Les taux d'intérêt pratiqués ne sont pas élevés en ce moment, et l'obtention du crédit n'est pas plus difficile qu'en France. Le ratio d'endettement est d'ailleurs sensiblement le même. Mais le montant de l'apport exigé, au moins 20%, est le principal frein à l'accès à la propriété», explique Vanessa Goulhamhoussen, co-créatrice de Flatangel, consultant immobilier spécialisé dans l'accompagnement des expatriés à Londres. En France, les établissements demandent en général à ce que l'apport puisse couvrir les frais de notaires, entre 10.000 et 30.000 euros. Avec NewBuy Garantee, posséder 5% du montant du bien suffit car le prêt peut atteindre 95%... à condition d'acquérir une maison ou un appartement dans le parc neuf, dont la valeur ne dépasse pas 500.000 livres (environ 600.000 euros).

La caution de l'État

Pour financer cette mesure, l'État britannique a fait appel aux promoteurs qui contribueront à hauteur de 3,5% du prix d'achat. Le gouvernement, lui, se portera caution à hauteur de 5,5% en cas de défaillance de l'emprunteur. Initialement créé à l'intention des jeunes ménages qui souhaitaient effectuer un premier achat, le dispositif est finalement ouvert à tous. Jusqu'à 100.000 personnes pourraient en bénéficier.

LIRE AUSSI:

»Immobilier: acheter à durée déterminée à Paris

» La bataille de la cathédrale orthodoxe de Nice

» Moscou veut récupérer la cathédrale orthodoxe de Nice

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcsim5 le mardi 19 juin 2012 à 13:16

    L'anglais est vraiment aux abois..........ça sent le Sapin!

  • doussine le mardi 19 juin 2012 à 13:03

    Cameron fait vraiment peur . Il replique les betises faites autre part et n' a que pour seul programme economque que celui d'attirer les entreprises qui souhaite se delocaliser. Du pur opportunisme à l'anglaise.

  • blogsjv le mardi 19 juin 2012 à 12:42

    Faciliter l'achat dans l'une des villes les plus chères du monde, mais quelle brillante idée

  • amathie7 le mardi 19 juin 2012 à 12:25

    Londres: 20 à 30 000 euros le m² !

  • astoesse le mardi 19 juin 2012 à 12:14

    Londres est une exception... dans le reste du pays les prix sont fort deprimes... loin de la speculation!!Avec 500000 livres comme limite superieure dans le neuf, Londres est de toutes les facons quasiment en dehors du champs d'application

  • paumont1 le mardi 19 juin 2012 à 12:06

    ben voyons! avec les prix actuels tout ce qui permet d'acheter a Londres fait les affaires des spéculateurs de l'immobilier!!!