Londres vendra 6% de Lloyds Banking Group

le
0

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne vendra 6% environ de la banque partiellement nationalisée Lloyds Banking Group, un placement réservé aux investisseurs institutionnels de l'ordre de 3,3 milliards de livres (4 milliards d'euros) au cours de clôture de lundi, a annoncé lundi UK Financial Investments (UKFI).

UKFI, qui gère les participations de l'Etat dans Lloyds et Royal Bank of Scotland, a ajouté qu'il avait convenu de ne pas vendre à nouveau des titres de la banque durant une période de 90 jours.

Cette cession, par la biais d'une constitution du livre d'ordres accélérée, ramènera la participation de l'Etat dans la banque de 38,7% à 32,7% environ.

L'Etat britannique a injecté 66 milliards de livres au total dans les deux banques, dont 20,5 milliards dans Lloyds, lors de la crise financière déclenchée en 2008.

Selon des sources proches du dossier, la cession sera sans doute faite avant l'ouverture du marché mardi, à "une décote très serrée" par rapport au cours actuel du marché.

L'action Lloyds a terminé à 77 pence lundi. Le prix moyen auquel l'Etat a acquis sa participation était de 73,6 pence et des sources ont dit que la cession se ferait au-dessus de ce prix.

Matt Scuffham, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant