Londres va modifier la question du référendum sur l'UE

le
0

LONDRES, 1er septembre (Reuters) - Le gouvernement britannique va modifier la formulation de la question du référendum sur le maintien du royaume dans l'Union européenne pour la rendre plus neutre, conformément à une recommandation émise mardi par la Commission électorale. Dans sa formulation initiale, les électeurs devaient répondre par oui ou par non à la question "Le Royaume-Uni doit-il rester un membre de l'Union européenne ?" Mais des partisans du "Brexit" dénonçaient un biais inéquitable: jugeant qu'il est plus positif de faire campagne pour le oui que pour le non, ils estimaient que la question, telle qu'elle était posée, favorisait les pro-Européens. Leur objection a été retenue par la Commission électorale, qui a recommandé que la question soumise à référendum soit reformulée en "Le Royaume-Uni doit-il rester un membre de l'Union européenne ou quitter l'Union européenne ?", avec deux réponses possibles et non plus seulement un "oui" ou un "non". Une porte-parole du 10, Downing Street a déclaré que le gouvernement suivrait cette recommandation et amenderait le projet de loi organisant cette consultation électorale. Le Premier ministre David Cameron, largement réélu pour cinq ans en mai dernier, a promis d'organiser ce référendum avant la fin 2017. (Angus Berwick et Paul Sandle; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant