Londres "souple" sur les modalités du départ du président syrien

le
0

LUXEMBOURG, 12 octobre (Reuters) - Le Royaume-Uni estime que le président syrien Bachar al Assad ne peut être autorisé à se maintenir au pouvoir, mais est "souple" sur les modalités de son départ, a déclaré lundi le secrétaire au Foreign Office Philip Hammond, confirmant la position de son gouvernement. Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne doivent se réunir lundi à Luxembourg. Avant ce conseil, diplomates et fonctionnaires tentent de parvenir à un compromis entre les pays qui veulent le départ immédiat du président syrien et ceux qui sont prêts à accepter une période de transition avec Bachar al Assad. "Nous ne pouvons travailler avec Assad comme solution de long terme pour l'avenir de la Syrie. Nous pouvons être souples en ce qui concerne les modalités de son départ. Nous pouvons être souples sur le moment de son départ", a déclaré Philip Hammond, à son arrivée à la réunion. Fin septembre, le Premier ministre britannique David Cameron avait déclaré que la Grande-Bretagne acceptait l'idée que Bachar al Assad reste au pouvoir pendant une période de transition en Syrie. ID:nL5N11Z42Q (Robin Emmott; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant