Londres se penche sur le financement de l'accueil de réfugiés syriens

le
0

LONDRES, 6 septembre (Reuters) - La Grande-Bretagne consacrera une partie de son budget d'aide au développement à l'accueil de réfugiés fuyant la guerre en Syrie, a annoncé dimanche le ministre des Finances, George Osborne. Le Premier ministre David Cameron a déclaré vendredi que son pays allait accueillir "des milliers" de réfugiés syriens supplémentaires. Le budget de l'aide au développement représente en Grande-Bretagne 0,7% du Produit intérieur brut (PIB), soit 12 milliards de livres (16,3 milliards d'euros). Une partie sera utilisée pour aider les collectivités locales à financer l'accueil des réfugiés syriens. "Cela permettra notamment d'assurer les coûts du logement pour la première année", a dit George Osborne à la BBC. David Cameron n'a pas précisé le nombre de réfugiés que son pays comptait accueillir. Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), quelque 4.000 Syriens pourraient être admis au Royaume-Uni. Depuis le début du conflit en mars 2011, la Grande-Bretagne a pris en charge seulement 216 réfugiés syriens dans le cadre d'un programme de l'Onu. Mais 5.000 ressortissants syriens qui ont pu gagner le territoire britannique par leurs propres moyens y ont obtenu l'asile. Pour George Osborne, au lieu d'instaurer un système de quotas pour répartir les migrants entre les Etats européens, comme le proposent la Commission européenne, l'Allemagne et la France, il vaut mieux trouver les moyens de dissuader les candidats au départ de prendre le chemin de l'Europe. Selon un sondage Survation pour le Mail on Sunday, 51% des Britanniques sont favorables à une sortie de leur pays de l'Union européenne. (Costas Pitas, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux